Un tiers des réseaux Wi-Fi publics ne sont pas sécurisés

réseaux Wi-Fi

Les réseaux Wi-Fi publics ont beau se multiplier dans l'hexagone, il n'empêche qu'une grande majorité de ces points d'accès ne sont pas sécurisés. De quoi poser question, assurément.

On aurait tendance à l’oublier, mais tous les réseaux Wi-Fi publics ne sont pas sécurisés comme on pourrait le penser. Avast vient d’ailleurs de mettre en lumière ce souci, pointant du doigt « d’importants risques de sécurité liés aux habitudes d’utilisation des réseaux Wi-Fi publics à Paris ». Après avoir mené une vaste expérience mondiale axée sur le piratage des réseaux Wi-Fi, le créateur des solutions de sécurité PC et mobiles a pu constater des manquements en France, à Paris plus précisément, sur l’avenue de l’Opéra, le long de la Seine et jusqu’à Notre Dame de Paris, où 7 523 réseaux Wi-Fi appartenant à des hôtels, cafés, bureaux et résidences privées ont été recensés.

Armé d’un ordinateur portable capable d’accéder au Wi-Fi et d’une application conçue pour analyser le trafic Wi-Fi local à une fréquence de 2,4 GHz, les experts d’Avast ont révélé qu’il était facile pour quiconque d’espionner les activités en ligne des utilisateurs et d’accéder à leur historique de recherches, leurs mots de passe, leurs vidéos, leurs e-mails et autres données personnelles. Sur place, les chercheurs d’Avast ont fait les découvertes suivantes : 36,5 % des réseaux Wi-Fi sont accessibles sans aucun mot de passe, 61,5 % des réseaux Wi-Fi protégés par mot de passe utilisent une méthode de cryptage peu performante comme par exemple, le protocole de sécurité des réseaux Wi-Fi WEP (Wired Equivalent Policy), et environ un quart (23,5 %) du trafic s’opère sur des sites HTTP non-protégés. À Paris toujours, le nombre de routeurs insuffisamment chiffrés est également très élevé, à raison de six sur dix.

Le mot de la fin revient à Vince Steckler, Président Directeur Général d’Avast : « Cette expérience a révélé que la plupart des utilisateurs mobiles ne prennent pas les mesures adéquates pour protéger leurs données personnelles et leur vie privée face aux cybercriminels. Les gens portent leur ceinture de sécurité en voiture, alors pourquoi n’utilisent-ils pas une solution de sécurité lorsqu’ils se connectent à un Wi-Fi public ? » La question mérite effectivement d’être posée…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité