La Maison Blanche refuse de pardonner à Edward Snowden

Edward Snowden

Il faut du temps pour oublier... Mais, force est de constater que dans le cas d'Edward Snowden, c'est encore trop tôt. La Maison Blanche n'est pas encore prête à tourner la page et à pardonner les nombreuse révélations d'espionnage de l'ancien employé de la NSA...

Edward Snowden avait été inculpé sous l’Espionage Act, mais une pétition qui avait recueilli plus de 167 000 signatures demandait à la Maison Blanche de lui pardonner ses actes. La réponse de l’administration Obama n’aura pas tardé :

« Au lieu d’adresser ces révélations de manière constructive, la décision dangereuse de Mr. Snowden de voler et de dévoiler des informations classifiées a eu de graves conséquences sur la sécurité de notre pays et des gens qui y travaillent tous les jours pour le protéger.

[…]

S’il avait le sentiment que ses actions relevaient de la désobéissance civile, alors il devrait faire ce que font tous ceux qui ont des problèmes avec leur propre gouvernement : le défier, parler, engager un acte de protestation constructif, et – plus important – accepter les conséquences de ses actes. Il devrait rentrer aux États-Unis et être jugé par ses pairs – et non se cacher derrière la couverture d’un régime autoritaire -. Là, il fuit les conséquences de ses actes. »

Mais même s’il rentrait aux États-Unis, Edward Snowden pourrait ne pas avoir un jugement juste, justement à cause de cet Espionage Act. Celui-ci date de 1917 et, par exemple, « ne fait pas la distinction entre le partage d’informations à la presse dans l’intérêt public et la vente de secrets à un ennemi étranger« , comme le rappelle son avocat Ben Wizner.

Pour l’heure, Edward Snowden n’a pas commenté la réponse du gouvernement.

Tags :Via :BGR
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « graves conséquences sur la sécurité de notre pays et des gens qui y travaillent tous les jours pour le protéger »: est-ce qu’il ont un exemple d’attentat/attaque qui a eu lieu grâce aux révélations de Snowden? J’en doute fort

    1. Peut-être pas d’attaques qui ont eu lieu, mais certainement des programmes déjoués, des missions avortés, des vies d’agents secrets mis en périls… ça a forcément eu un impact dans la géo-politique sinon ils n’en parleraient même pas. Du coup il ne vaut mieux pas qu’il remette une fesse en Amérique. Par contre, nous, on aurait pu l’aider…

      1. « Peut-être pas d’attaques qui ont eu lieu » -> Dommage car c’est comme ça qu’on peut compter. Triste, je sais.

        « mais certainement des programmes déjoués » -> Quoi ? Tu veux dire que depuis Snowden, les pedo-islamo-nazi-mangeur-de-poneys n’utilisent plus leur mur FB pour planifier leurs conneries ? 😀

        « des missions avortés, des vies d’agents secrets mis en périls » -> Suppositions. De plus la NSA reste bien au chaud derrière un pc la plupart du temps si j’ai bien tout suivi.

        « ça a forcément eu un impact dans la géo-politique sinon ils n’en parleraient même pas. » -> C’est juste de la propagande quoi. « Bouh hou hou, on a fais de la merde à en remplir des champs entiers, mais le vilain dans l’histoire c’est Snowden car il nous a balancé ! Vilain pas beau va ! »

        « Du coup il ne vaut mieux pas qu’il remette une fesse en Amérique. » -> Tu crois qu’il n’est pas tenté par la prison à vie ? La torture physique et psychologique ? Zentils Zaméricains.

        « Par contre, nous, on aurait pu l’aider… » -> Je t’invite à te renseigner sur comment vont-être traités les lanceurs d’alertes en France (Cf: Loi Renseignement), et tu comprendras que dans l’histoire, Snowden est un anti-héros par définition pour nos merveilleux « politichiens ripoublicains ». Donc ce n’est pas étonnant de voir les morceaux de cartons qui votent les lois en France se plier jusqu’à en disparaitre devant les USA.

        PS: Désolé pour les « phautes », la flemme de me relire :)

        1. Belle analyse phrase par phrase, tu devrais la proposer à Mickey Parade. :)
          Merci pour cette démonstration d’anti-américanisme primaire avec des mots simples. Malheureusement, on pourrait en dire autant sur notre beau pays. Et c’est aussi sûrement ça qui fait peur à nos chers salariés de la haute. Si on commençait à démocratiser les lanceurs d’alertes, des secrets biens gardés de notre pays pourraient aussi faire surface. Et on serait aussi « vilain pas beau » que beaucoup d’autres pays…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité