Comment j’ai descendu les Champs Élysées en 2CV Cochonou

Tour de France - Cochonou

Le Tour de France, ce sont des scandales sur le dopage et de belles chutes diffusées dans le Zapping sur Canal +. En tout cas, c'était l'image que j'en avais avant de m'immerger au cœur de l'évènement pour la dernière étape du Tour sur Paris. L'occasion de balayer des préjugés et de découvrir une autre facette de ce tournoi.

Invité le dimanche 26 juillet dernier à assister à la dernière étape du Tour de France à bord d’une 2CV Limousine Vichy par les équipes de Cochonou, la fameuse marque française de saucisson, j’étais curieux de voir ce que me réservait cette journée.

Le rendez-vous était pris à Velizy2, un centre commercial de Velizy (Yvelines) où toutes les caravanes publicitaires étaient garées sur un parking dédié. Première surprise, je découvre une ambiance proche des fêtes foraines où les badauds viennent regarder de plus près les différents chars et autres véhicules abracadabrantesques imaginés par les marques pour mieux se faire distinguer par les spectateurs. Les visiteurs dansent, chantent et admirent les engins sponsorisées qui font partie intégrante du folklore de La Grand Boucle.

Tour de France - Cochonou

Plus de 600 personnes sont mobilisées pour assurer le spectacle mais aussi la sécurité de tous. Rien n’est laissé au hasard et chaque caravane répond à des normes spécifiques, la rigueur se veut militaire pour offrir le meilleur show possible.

Voilà 18 années que Cochonou parcourt chaque Été les routes de l’hexagone. Fournisseur officiel de « saucisson » du Tour de France depuis 1999, la marque est aujourd’hui intiment liée à cet évènement diffusé par 78 chaînes de télévision dans 170 pays et suivis par 2 milliards de personnes.

On comprend aisément l’enjeu pour les marques de se rendre visible entre chaque épreuve. Pari réussi pour la caravane rouge et blanche qui est élue « caravane préférée des Français en 2014 ». Cette année Cochonou aura distribué pas moins de 9 tonnes de saucissons dans toute la France.

Tour de France - Cochonou

Après m’avoir fait visiter l’armada publicitaire, il est désormais temps de se préparer pour l’ultime étape. Située en bord de Seine, Sèvres est la ville qui verra les coureurs de cette 102e édition se lancer dans la course jusqu’aux Champs Élysées.

Avec moi, à bord de la 2CV Limousine (il en existe que 3 modèles au monde) Thibault, chargé de la communication numérique de la marque et Damien, chauffeur de la voiture culte française affublée du quadrillage vichy rouge caractéristique de la marque. Les deux cumulent 16 années passées sur les routes à distribuer de la bonne humeur et gardent intact leur joie de représenter Cochonou dans toute la France. Souriant et bienveillant, ils auront veillé à mon confort et répondu à toutes mes questions.

Malgré le temps de pluie, je constate la ferveur des fans du Tour qui attendent le long du du parcours. Accueillie comme des rockstars, les équipes de la caravane Cochonou font sensation partout où elles passent. Les bras se tendent pour tenter d’attraper des petits sachets et les fameux bobs Cochonou lancés depuis les 2CV Camionnettes et Berlines et la bonne humeur se propage de kilomètres en kilomètres.

À ce sujet, j’ai appris que les routes du Tour étaient régies par un code de la route spécial. Pendant l’évènement sportif, la route n’est plus « française » et devient la propriété -éphémère- de l’organisation, ainsi un règlement spécial permet de réguler le trafic.

Immobilisé pendant plusieurs dizaines de minutes à cause des éleveurs en colère voulant s’en prendre spécifiquement à notre flotte, nous repartons de plus belle après que six fourgonnettes de gendarmeries aient assuré le maintient de l’ordre. Aux grands maux, les grands remèdes. Ici aussi, pas question de prendre de risque, la sécurité des riverains et des professionnels est la priorité.

Tour de France - Cochonou

Arrive enfin le moment fort la journée : la traversée de Paris en 2CV Limousine. Dans la capitale, il est interdit de distribuer des goodies, la caravane se contente donc de pavaner dans Paname à toute vitesse.

Chaque déplacement est synchronisé, chaque véhicule communique via une radio interne. Il faut respecter un timming précis et exigeant. Chacun s’assure d’offrir le meilleur spectacle et se coordonne avec la voiture précédente pour respecter le trajet millimétré.

Notez qu’avoir les rues de Paris pour soi, c’est vraiment exceptionnel alors qu’on approche du Louvre la foule s’épaissit et accueil les cortèges dans des éclats de joies. C’est désormais aux Champs Élysées de s’offrir à nous, il y a quelque chose de « présidentiel » à parcourir à tout allure la plus belle avenue du monde sans que quiconque n’ait le droit d’entraver notre progression.

L’Arc de Triomphe puis la Tour Eiffel se dressent devant nous alors les drapeaux s’agitent,  les 2CV zigzaguent pour impressionner les centaines milliers de spectateurs qui défilent sous nos yeux. Un final en apothéose qui conclut cette après-midi extraordinaire.

Tour de France - Cochonou

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de saucissons connectés chez Cochonou, mais la volonté de communiquer autour de la marque de façon originale. La stratégie numérique de l’entreprise l’incite à inviter des sites tels que Ubergizmo pour toucher un nouveau public… et ça marche ! À l’heure actuelle, la page Facebook totalise 132 365 fans, un très bon score pour une marque de saucissons.
Preuve s’il en est, qu’il est toujours intéressant d’aller au-delà des sentiers battus pour regarder comment la stratégie d’une marque se définie en ligne.

Assister de l’intérieur à la dernière étape du Tour de France a été une expérience inoubliable. Cela m’a permis de découvrir un aspect que je ne connaissais pas du Grand Tour et de rencontrer des professionnels amoureux de leur travail et passionnés par cet évènement sportif.

Loin des railleries -parisiennes- et des idées reçues, j’ai découvert une autre idée de la France et des Français. J’ai pu être témoin d’une équipe avec des valeurs de proximité et de générosité que je ne soupçonnait pas.

Le Tour de France c’est à la fois le troisième évènement sportif au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe de Monde de Football mais c’est à la fois une immense kermesse pour les visiteurs, une colonie de vacances pour les équipes qui se côtoient pendant plusieurs semaines, une véritable armée à gérer pour les organisateurs et bien sûr une vitrine exceptionnelle pour les villes et villages de France qui accueillent ce dispositif gigantesque. Et je dois dire que j’ai été fier d’en avoir fait partie le temps d’une journée.

La Grande Boucle est bouclée.
Merci aux à Thibault et Damien ainsi qu’aux équipes de Cochonou pour leur accueil chaleureux.

Tour de France - Cochonou

Tags :Via :Cochonouetvous.com
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité