Que vaut vraiment le hoverboard de Lexus ?

lexus

Parmi les petits bijoux de technologie auxquels nous pourrions rêver, l'hoverboard se classerait très certainement tête. Autant dire que le premier constructeur qui parviendra à en concevoir un totalement fonctionnel remportera le jackpot. Le web s'était donc logiquement enflammé à l'annonce de Lexus. Mais que vaut vraiment cet hoverboard ?

Depuis le début de la campagne de teasing, nous savions que le constructeur automobile avait fait construire un skatepark entier pour son hoverboard. Nous ne savions cependant pas comment l’appareil fonctionnait – s’il fonctionnait – et s’il serait commercialisé. Sam Sheffer, de The Verge, fut invité à Cubelles, en Espagne, par Lexus pour tester la bête.

Le skatepark est entièrement fait de bois, recouvert d’une peinture imitation ciment. Sous le bois, une couche aimantée bien cachée. Cet hoverboard ne peut donc pas être utilisé où bon vous semble, Marty McFly serait vraiment déçu. Deuxièmement, Lexus a fait appel à une agence de publicité pour gérer toute la promotion de l’appareil. Et troisièmement, c’est une groupe de scientifiques allemands, basés à Hambourg, qui ont conçu l’hoverboard. Voilà pour les révélations !

Pour la technique, ce skateboard du futur utilise des supraconducteurs refroidis à l’azote liquide et des aimants. Sans personne dessus, l’engin flotte parfaitement à quelques centimètres du seul, évoluant sans aucune friction.

Mais en pratique, qu’est-ce que ça donne ? Il faut tout d’abord savoir que cet hoverboard ne fonctionne que durant 20 minutes – et cela dépend évidemment de la température ambiante et du poids du casse-cou dessus ! -, après il faut passer par la case « recharge ». Si sa taille est similaire à celle d’un skateboard classique, son poids, lui, est bien plus élevé – 9 kg -, mais il « flotte » !

Goofy ou regular, peu importe, il est temps de s’élancer. Et là, même si vous avez de l’expérience en skateboard, il faudra réapprendre. Trouver la balance parfaite est très délicat, la planche venant très souvent frotter contre le sol. Alors certes, c’est amusant, mais l’expérience offerte est très loin de ce que l’on voit dans Retour Vers le Futur. Et même si vous parvenez à dompter la bête, cela n’a aucune importance puisque Lexus ne commercialisera pas cet hoverboard ! Car oui, il ne s’agissait que d’un gros coup marketing, une bien jolie opération commerciale…

Autrement dit, l’hoverboard n’existe toujours pas ! La place est toujours à prendre. À bon entendeur… Pour lire le récit complet de cette aventure, direction le lien source (en anglais).

Tags :Via :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. J’adore, un « test » alors que vous n’avez pas eu accès au produit.
    En fait, vous ne faites que relayer ce que vous avez lu ailleurs, ça n’aurait pas été plus simple de juste donner un lien?

  2. Autre chose, je pense qu’il est impossible de tourner avec ce truc.
    Certe on le voit faire des virages dans la vidéo mais c’est parce que le skater emprunte des chemins en pente/incurvés

    1. @degetb en fait non, il est impossible de contrôler la direction de la planche, c’est le rail qui la guide. Le skater ne fait que propulser la planche et s’équilibrer dessus.

  3. Intéressant, même si je ne vois pas l’intérêt marketing, à part peut-être faire parler de la marque dont j’ai déjà oublié le nom. Prendre les gens pour des cons, ça ne marche pas à tous les coups, même si l’objet à l’air prometteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité