Un Français en finale de la Google Science Fair !

Un français à la Google Science fair

Il est Lorrain, il a 14 ans et il fait partie des 20 finalistes sélectionnés pour participer à la Google Science Fair. Cela signifie qu’il va s’envoler en septembre pour défendre son projet dans les locaux de Google à Mountain View en Californie. Mais quel est ce projet qui a suscité l’attention du géant américain ?

Tout d’abord, il faut savoir que la Google Science Fair est un concours international de science ouvert aux adolescents de 13 à 18 ans. Il y a 2 catégories : les 13-15 ans et les 15-18 ans. Dans chacune de ces deux catégories, Google a sélectionné 10 finalistes. Le plus jeune sélectionné a donc 13 ans, et le plus vieux 18 ans.

Même si c’est remarquable, ce qui est exceptionnel n’est pas vraiment l’âge d’Elliot Sarrey, notre jeune Lorrain. Mais c’est plutôt sa brillante invention qui a su se démarquer des autres projets. Je vous laisse découvrir son projet en vidéo :

Bot2Karot est donc un projet de robot-jardinier qui s’occupe de votre potager. Le Bot2Karot peut cultiver : « navets, céleri, poivron, piment, navet, oignon, échalote, ail, salade, radis, carotte, haricots verts, persil, ciboulette, sauge, tomate, poireau, aubergine, chou, fenouil, betterave rouge, bette et un oeillet d’Inde ( pour protéger les autres plantes de certaines maladies) »

Bot2karot Google Science Fair

Le bras du Bot2Karot est vraiment astucieux, il peut s’adapter pour tenir tarière, herse, arrosoir et des pots. Elliott Sarrey envisage déjà de lui faire tenir d’autres outils : une caméra, un semoir, une faucheuse, une sonde d’humidité de la terre.

Bien sûr, le robot n’est pas une bête de course, mais pour entretenir un potager, rien ne sert de se presser. Le robot se déplace lentement et effectue les missions que vous lui avez confiées via votre smartphone. Les plants sont placés dans un bac spécial que le robot peut atteindre. Et e robot peut ainsi se déplacer de bac en bac pour soigner votre potager.

Selon Elliot, le robot s’adresse aux personnes qui n’ont pas le temps de s’occuper de leur potager ou aux personnes à mobilité réduite.

Souhaitons maintenant à notre jeune Français d’obtenir le grand prix de 50 000$ de sa catégorie lors de la cérémonie qui se déroulera le 21 septembre. Dans tous les cas, il pourra revenir des Etats-Unis avec de la fierté plein ses bagages et de nouvelles inventions plein la tête.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Norédine pose les yeux sur la terre : )

    Bonne chance à toi Elliot

    Cependant je me permet une remarque,tu es en avance sur le temps,ton projet sera viable d’ici un 20aine d’années,je craint que cela ne soit pas pour avant,désolé : /

    Effectivement les mamies d’aujourd’hui aiment mettre les mains dans la terre,je pense même que pour une certaine partie,c’est une histoire de vie!De pls des mamies qui utilisent une application sur smartphone,c’est pour dans 15/20 ans!

    En tous cas,bravo pour ton initiative et je te souhaite de la réussite 😉

    1. Je pense que ça s’adresse plus aux citadins qui n’ont pas le temps ou l’envie de mettre les mains dans la terre justement !

  2. Bravo petit mais si tu veux t épanouir économiquement et etre heureux un conseil : quitte la france dès que tu pourra ce pays est cramé

  3. Encouragements pour se jeune inventeur. l’idée est original et elle pourrait être très pratique pour les projets de la conquête de l’espace. Aussi sur terre lorsque l’on part en vacances, et pour les personnes âgées… Je trouve aussi que c’est bien que Google encourage les inventeurs de demain. Toutes inventions sont bonnes a prendre et peuvent ouvrir des portes sur d’autres idées. Petite remarque à @jojo : le rover actuellement sur mars, une des parties a était fabriqué en France… Il ne faut pas être pessimiste,… La carte à puce, que tu retrouve comme carte bleu et anciennement sur les cartes téléphonique, c’est français -> Gemcode à Gémenos. Les français inventent beaucoup de choses… La Chine elle copie, mais les état unis aussi, sauf qu’ils sont plus malins, ils paient des gros salaires les ingénieurs pour les faire venir du monde entier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité