Les États-Unis autorisent le premier médicament imprimé en 3D

Spritam

De prime abord, on dirait un comprimé tout ce qu'il y a de plus banal. Pourtant, il s'agit bel et bien du premier médicament imprimé en 3D, le Spritam, dont la commercialisation a été approuvée par l'agence américaine des médicaments, la FDA. Une grande première qui devrait très vite se démocratiser.

Le Spritam (Levetiracetam) existe déjà depuis de longues années pour traiter l’épilepsie. Aujourd’hui, le feu vert est donc donné au laboratoire Aprecia Pharmaceuticals. Son système d’impression en 3D peut produire des doses allant jusqu’à 1 g par comprimé et la commercialisation de ce « nouveau » médicament est prévue pour le premier trimestre 2016.

Aprecia Pharmaceuticals n’a pas précisé s’il envisageait la production via l’impression 3D d’autres médicaments dans le futur. Toujours est-il que le recourt à cette technologie est de plus en plus fréquent en médecine – on pense immédiatement aux prothèses – et qu’elle deviendra une technique très répandue dans les années à venir.

Tags :Via :The Huffington Post
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité