Alcoho-Lock , un antivol-alcootest pour cyclistes

Alcoho-Lock

Particulièrement vulnérables sur leur deux roues, les cyclistes sont aussi bien trop souvent imprudents sur les routes. Bien évidement, l'alcool n'arrange pas la situation et peut causer de graves accidents. La solution est apportée par Alcoho-Lock , l'antivol-alcootest pour cyclistes.

Conçu par les japonais de Koowho, ce cadenas-alcootest en aluminium permet de s’assurer que celui qui a les mains sur son guidon et les pieds sur les pédales est apte à manier son vélo sans risquer d’accident.

La particularité de cet objet est la suivante : relié au smartphone du cycliste, Alcoho-Lock ne se déverrouille qu’une fois que si la quantité d’alcool ingurgitée par le propriétaire est inférieure à la limite légale autorisée. Si ce dernier est suffisamment sobre, il peut rouler avec son vélo.

Dans le cas contraire, via le smartphone connecté en Bluetooth, l’application Alcoho-Lock envoie un message aux contacts – préalablement sélectionnés – du cycliste, ces derniers peuvent l’appeler et le convaincre de ne pas monter sur son vélo en étant alcoolisé. Koowho appelle ce procédé « The Power of Love« .

Ainsi, le contact peut choisir de déverrouiller le cadenas s’il juge que son proche sera suffisamment responsable pour pousser son deux roues. Il est a noter que la batterie de l’alcootest autorise environ 40 tests d’haleine.

Takamasa Nagai, fondateur de Koowho déclare à propos de Alcoho-Lock :

« En général, faire du vélo est très amusant, tant que l’on respecte le code de la route. Cependant, après avoir bu de l’alcool, on est souvent moins attentif aux règles. […] Nous avons créé ce produit pour les cyclistes qui désirent faire du vélo en toute sécurité sans causer d’accidents. »

L’engin est disponible à la pré-commande via le site officiel du constructeur, il vous faudra débourser environ 216 euros. Voici la vidéo de présentation de cet antivol-alcootest :

Tags :Sources :Alcoholock.comVia :Newlaunches.com
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les gens qui picolent pour de vrai ne mettrons jamais ce type de sécurité. C’est juste valable pour les gens qui, justement, on conscience du danger. Et généralement ceux-ci finissent en taxi ou en métro quand il ont bu un coup de trop.
    Bref, entre démagogie, merchandazing et tentative de buzz inutile, les créateurs de cet engin ont de beaux jours devant eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité