Harley Davidson LiveWire, que vaut vraiment la moto électrique ?

Harley Davidson LiveWire

Nous vous avions parlé dès que l'information avait commencé à s'ébruiter. Harley Davidson, le fabricant de moto que l'on ne présente plus, allait se lancer dans l'électrique. Le projet avait été baptisé LiveWire. Depuis quelque temps aux États-Unis, certains passionnés ont la chance de tester la bête. Un confrère Français a eu cet honneur.

Julien Fabro a donc été invité par Harley Davidson pour aller tester ce deux-roues très particulier. Direction le circuit Michelin Ladoux, à Clermont Ferrand. Après avoir conduit quelques modèles emblématiques de la marque est arrivé le moment de découvrir la LiveWire.

« Est-ce vraiment une Harley ?« , une question que l’on se pose évidemment en voyant la bête. Un look agressif, complètement différent de l’univers Harley, mais l’engin semble étonnamment léger – et pour cause, seulement 210 kg sur la balance -… On aime ou on n’aime pas. Sous la moto, le moteur développe 74 ch, pour un couple maximum de 70 nm.

Une fois au guidon, c’est sa finesse qui frappe. La position de conduite est assez basse, offrant de bonnes sensations. Deux modes de conduite sont proposés : Range Ride – un mode éco, autonomie annoncée de 85 km – ou Power Ride – mode sport, avec un 0 à 100 km/h en 4 secondes, des accélérations plus franches mais une autonomie de seulement 65 km, vitesse maximale 154 km/h -.

La principale interrogation avec une moto électrique, c’est le bruit. Et pour la LiveWire, celui-ci a été très travaillé. Selon Julien Fabro, on dirait un jumper – les petits vaisseaux de transport que l’on voit dans Stargate Atlantis -. Le pilote, lui, se croirait à bord d’un avion de chasse, le son devenant de plus en plus aigu en accélérant.

En bref, la Harley Davidson LiveWire impressionne, et ce n’est qu’un prototype. Il faudra quelques améliorations, au niveau de la batterie et du freinage notamment, mais l’essentiel est là. Aucune date de commercialisation ni de tarif n’ont été communiqués. À suivre !

Le test complet est à retrouver en suivant le lien source.

Tags :Via :Piwee
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. 210kg je ne trouve pas ça léger pour un roadster.. pour une harley classique oui, mais comme dit dans l’article ce n’en est pas une.
    Le bruit de plus en plus aiguë : invivable sur long trajet.. en plus les gens ne entendent plu c’est dangereux..

  2. Je me suis dit la même chose. Le rédacteur ne doit pas y connaître grand chose en moto pour trouver que 210kg soit particulièrement léger.

    1. Il sous entend que 210 kg pour une moto électrique ce n’est pas trop lourd?
      Car le pack batterie à lui seul doit peser au moins 50 kg…

  3. Ceux qui affirment qu’un véhicule silencieux est dangereux devraient demander l’interdiction des cyclistes et des piétons, à part éventuellement ceux qui sont bourrés et le signalent bruyamment.

  4. Un véhicule silencieux est TRES TRES, TRES, dangereux.
    Heureusement les piétons sont interdits sur la route, et les cyclistes sur les voies rapides.

    J’utilise un scooter électrique en ville qui fait moins de bruit que le son ambiant de la ville, en moins de 5 minutes j’ai a faire plusieurs freinages d’urgence, les gens se jettent littéralement sur moi.
    Si par hasard je suis en train de suivre une autre moto, c’est un vrai bonheur et une meilleur sécurité. Si jamais je suis à coté d’une autre moto, c’est le crash assuré, les gens s’écartent instinctivement de la moto pour m’écraser si ce sont des voitures ou se mettre sous mes roues si ce sont des piétons.
    Je n’existe juste pas.

    Le problème est moindre avec une voiture électrique, le bruit de frottement des pneus sur le sol est mine de rien assez important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité