Bientôt une route à induction en Angleterre

route à induction

La route à induction n'est pas un concept nouveau, l'idée est même très intéressante. Avec elle, nous pourrions recharger les batteries de nos véhicules et ce pendant que nous roulons. Adieu les arrêts aux bornes de recharge. Certains tests ont déjà été menés mais la première vraie route anglaise devrait être mise en place dès 2016.

L’Angleterre compte parmi les pionniers dans le monde des véhicules électriques, et en mettant en place une route à induction dès l’année prochaine, elle entend bien le rester et s’imposer comme l’un des pays les plus en avance en la matière. Une fois en place, le système sera éprouvé comme il se doit durant 18 mois.

En Corée du Sud, les bus de la ville de Gumi utilisent ce système pour se recharger, mais une portion de 12 km seulement. Aux États-Unis, c’est sur une petite route de Park City, dans l’Utah, que les véhicules en bénéficient. L’Angleterre vise plus haut, en prévoyant d’investir 23 millions d’euros par kilomètre de route et ce sur 20 ans. En cas d’échec, pour une quelconque raison, des bornes classiques seraient installées tous les 30 km. À suivre !

Tags :Via :Tom's Guide
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le Royaume-Uni comptant plus de 15000 kilomètres d’autoroutes, au prix de 23 millions d’euros au kilomètre, c’est plus de 345 milliards d’euros qu’il faudrait porter au budget pour équiper toutes les autoroutes du pays. Et on ne parle même pas des autres routes. C’est tout simplement irréaliste.

    1. Quand on réfléchit un peu, on se dit que c’est typiquement le genre de projet que ne se fera pas du jour au lendemain, mais qui aura lieu petit à petit, au fur et à mesure de la création de nouveaux tronçons, ou de la restauration de tronçons existant, ce qui se fera donc sur plusieurs décennies, donc parfaitement réalisable.
      De plus, c’est le genre de technologie qui sera mise en place sur certaines routes à forte fréquentation. A terme, dans les décennies à venir, ce genre de technologie arrivera probablement également sur les routes nationnales, à forte fréquentation, mais probablement pas sur les petites sections de quelques kilomètres reliant deux bourgades de quelques centaines d’habitant, où l’intérêt serai plus que discutable.

      L’avenir se construit sur la durée, et non du jour au lendemain. Si tout le monde réfléchissait comme toi, on en serait encore à l’age de pierre.

  2. mais ce n’est peut etre pas necessaire de recharger les auto tout au long des autoroutes,
    quelques portions suffiraient;
    c’est comme utiliser son telephone pendant qu’il recharge, pas besoin de le recharger tout la journée, 1h suffit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité