Le PDG de Tinder se fait swiper vers la gauche !

Tinder

Tout le monde n'est pas en vacances, c'est notamment le cas du community manager de Tinder qui - vexé comme un pou - s'en est pris à Vanity Fair à coup d'une trentaine de tweets salés. La faute à un article qui a déplu à la firme. Suite à ce pseudo scandale, bien que le lien ne soit pas officiel, c'est le PDG lui-même qui a été swipé vers la gauche (NDLR : ce qui revient à "zapper" une personne au sein de l'application).

Chris Payne aurait donc été remercié après une courte durée à la tête de Tinder. Ce dernier avait remplacé Sean Rad en tant que PDG au mois de Mars. Mais voilà : il y a parfois des alliances qui ne fonctionnent pas et le conseil à décidé que le sort de Payne devait être scellé de manière catégorique.

L’affaire Tinder-Vanity Fair ne doit pas être la seule raison de cette séparation, mais il est difficile de ne pas faire le rapprochement. Il faut dire que la twittosphère n’a pas manqué de se moquer du service suite à ce mini-scandale. Payne, comme le Conseil, déclare à qui veut l’entendre que la rupture est née d’une volonté réciproque.

Tinder et Rad remettent donc le couvert, malgré les accusations de harcèlement sexuel qui pèsent sur le jeune homme de 29 ans et qui lui avaient valu d’être rétrogradé… Qui a dit magouille ? Qu’il se dénonce !

Tags :Sources :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité