Maxence Contegal, 6 ans, premier Français à recevoir une prothèse de main imprimée en 3D

Maxence Contegal

L'impression 3D fait de vrais petits miracles, aucun domaine ne semble lui résister. Le biomédical ne fait pas exception. Grâce à elle, les prothèses, par exemple, peuvent s'adapter parfaitement à son porteur. Et aujourd'hui, un jeune garçon de 6 ans est le premier Français à profiter d'un prothèse de main fabriquée de la sorte.

Une prothèse de main imprimée en 3D… Voilà un bien joli cadeau qu’a reçu Maxence Contegal, né sans main droite. C’est sa mère, Virginie, qui en parle :

Ce n’est absolument pas médical. Il ne va pas subir de greffe, ni d’opération. La prothèse sera scratchée et il pourra l’enlever à la guise. Depuis que Maxence est né, on a fait le choix de ne pas l’appareiller avec une prothèse médicalisée. Là, il va avoir une main colorée aux couleurs de son choix, de super-héros […], qu’il pourra enlever à sa guise. Ce sera ludique pour lui dans la cour de récré avec les copains.

Si l’impression 3D est justement capable de tant de miracles, c’est parce qu’elle offre, dans le cas présent, des tarifs imbattables. Une prothèse de ce genre ne coûte que 50 à 200€.

Une opération ô combien importante pour le petit Maxence qui aura été rendu possible grâce à l’association américaine e-Nable – à but non lucratif -, qui met en commun les plans de prothèses de main. Selon son créateur, Jon Schull, celle-ci compte « environ 2 000 mains livrées dans 37 pays« . Une noble cause qui avait été saluée par Google en 2014 – à hauteur de 540 000€ -.

Tags :Via :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité