Voici le simulateur dans lequel les pilotes apprennent à dompter le F-35

simulateur F-35

Apprendre à faire du vélo ou à conduire se fait relativement facilement, mais certains appareils ne se laissent pas dompter facilement. Les avions de chasse, par exemple, requièrent un entraînement intensif. Avant de passer aux commandes d'un vrai F-35 ayant coûté plusieurs milliards de dollars de développement, il faut passer par cet impressionnant simulateur.

Pour que l’expérience soit probante, ce simulateur reproduit le moindre détail d’un cockpit de F-35. Et ce n’est pas la vidéo ci-dessous qui dira qu’une petite séance est une partie de plaisir.

Les pilotes dans le simulateur ont l’air d’être dans un vieux vaisseau spatial, avec un casque qui leur donne des yeux d’extraterrestre, mais ils y passent des centaines d’heures, dans la Luke Air Force Base, jusqu’à ce que leur connaissance de l’appareil soit parfaite.

Et l’on ne peut s’empêcher que ce doit être un jeu vidéo vraiment excellent… pour quiconque aime les jeux de simulation de vol, évidemment !

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je pense que ça tourne sur un moteur bien connu du grand publique racheté par lockheed – du moins pour la gestion du paysage. Par contre les abaques et l’avionique sont forcément archi secrets.
    Mais se faire un simu équivalant avec un projecteur et un ecran courbe n’est pas inaccessible pour un couillon lambda. Bon, sans les lunettes de mouche et le fauteuil d’Actarus.
    J’ai faillis sauter le pas pour faire un simu de f18, ou M2000, ou les paramètres de l’avion sont archi connus et donc le comportement dans P3D suffisamment proche du réel pour être réaliste.
    Mais l’arrivé de l’Oculus Rift m’a fait hésiter, c’est compatible pour tous les cockpits d’avions virtuels, et pour bien moins cher. Donc vous pourrez avoir mieux pour 1000 euros (hotas plus lunettes) dans très peu de temps.

  2. Un simulateur d’avions de la WW1 avec ventilateur et projections de cambouis, ça, ça me ferait rêver. Quelle gloire y’a-t-il à abattre un avion ennemi à des kilomètres (voir des dizaines de kilomètres) juste en appuyant sur le bouton « missile à tête chercheuse »? Il fut une époque où les pilotes étaient des « chevaliers du ciel »…

  3. La structure de cette phrase est un désastre: «Et l’on ne peut s’empêcher que ce doit être un jeu vidéo vraiment excellent…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité