L’usage excessif d’Internet fragilise votre santé

Internet

Difficile aujourd'hui de ne pas être accro à Internet, il est partout. Dans votre poche depuis les smartphones, à votre poignet depuis les bracelets et autres smartwatches, et c'est loin d'être terminé. Pourtant, selon une étude récente, cette addiction à Internet nous rend bien plus fragile physiquement.

Pour mener leurs recherches, le Professeur Phil Reed, Rebecca Vile – de l’Université de Swansea -, le Docteur Lisa A Osborne de Abertawe Bro Morgannwg University Health Board, le Docteur Michela Romano et le Professeur Roberto Truzoli de l’Université de Milan ont suivi 500 personnes, âgées de 18 à 101 ans. Ceux qui rapportent être les plus gros utilisateurs d’Internet (40% de l’échantillon) sont aussi ceux qui ont le plus de symptômes (30% de plus) de rhume et de grippe.

Une étude précédente avait montré que les accros à Internet souffraient davantage de trouble du sommeil, pouvaient avoir de mauvaises habitudes alimentaires, faisaient moins de sport, et avaient tendance, plus que la moyenne, à fumer et boire de l’alcool. Des comportements qui peuvent abîmer le système immunitaire et augmenter les vulnérabilités aux maladies.

Ces mêmes personnes souffrant souvent de stress lorsqu’elles sont déconnectées, cela peut altérer grandement les niveaux de cortisol, une hormone directement liée à la fonction immunitaire. À moins que cette faiblesse immunitaire ne soit à imputer au manque d’interactions sociales, limitant « le contact avec les autres et leurs germes« , comme le souligne le Professeur Phil Reed.

Les détails complets de cette étude sont à découvrir sur le lien source.

Tags :Via :Swansea University
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Attention à vos titres. Corrélation n’est pas causalité. Donc s’il y a un lien entre passer trop de temps sur internet et être plus sujets à rhumes et grippes, cela ne veut pas dire que le premier cause le deuxième (ce que laisse entendre votre titre).

  2. Et personne a pensé au rayonnements ultraviolet des ecrans ? Le cerveau a des reactions avec les UV celon les periodes de la journée, notament sur la sécretion de mélatonine, hormone du someil.

    Une sur-exposition pourrait causer pas pas mal de troubles, liés à une fatigue des cellules : troubles de l’humeur, du someil, déreglements, et même diabete, dépressions, maladies chroniques…

    A noter également qu’aprés plusieurs mois à plus de 90h par semaine devant des écrans (7, en mode panneau solaire ^^, je suis dev), j’ai fini par déclarer, à 24 ans, un diabete de type 1… C’est ça qui m’a mis sur ces pistes.

    Perso, j’ai commandé des lunette de protection (blueberryglasses si ça interesse, pas facile de trouver un truc sérieux), et je dort bien mieux depuis, j’ai moins les yeux cramés, moins de mal de crane.

    Sujet d’enquête interessant pour ubergizmo nan ? :)
    Vous avez mon mail !

    1. Ton diabète de type 1 ne serait-il pas plutôt la cause d’un manque d’activité physique avec en plus, une alimentation pas terrible ?
      D’après ce que tu dis sur tes nombres d’heures passées devant un écran, ça semble plus cohérent que ton hypothèse.
      Surtout que les UV ne provoquent pas le diabète et d’ailleurs c’est apparemment l’inverse car selon des dires (http://www.bbc.com/news/health-29743011) cela « ralentirait » justement les symptômes du diabète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité