ZX Spectrum : le retour d’une console culte

ZX Spectrum

Lancé au Royaume-Uni en 1982, le ZX Spectrum est un petit ordinateur personnel. Révolutionnaire pour l'époque, la machine laissait entrevoir ce qu'allait devenir le jeu vidéo quelques années après. Près de 33 ans plus tard, la console est de retour avec une version modernisée et un nouveau nom : ZX Vega.

Le ZX Spectrum s’est vendu à plus de cinq millions d’exemplaires outre-Manche avant de s’incliner devant la concurrence, avec entre autres, la NES de Nintendo. Une console culte pour les joueurs anglais qui ont découvert les jeux vidéo au début des années 80.

Ce sont d’ailleurs les fans et amateurs de retrogaming qui se sont mobilisés dans le but d’assembler les 140 000 euros nécessaires pour soutenir la campagne de financement participatif sur IndieGoGo, et ainsi produire une nouvelle version de la console.

En partenariat avec Sir Clive Sinclair (le créateur de la machine), la société Retro Computers a travaillé sur un nouveau modèle comprenant 1 000 jeux directement stockés dans la console.

Fraîchement sortis de l’usine, c’est au total 4 000 exemplaires qui ont été délivrés. La ZX Vega est vendue à 140 euros à l’unité. Les livraisons débuteront dans les semaines à venir. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel.

Tags :Sources :Zxvega.co.ukVia :Huffingtonpost.fr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Pourquoi ne pas avoir simplement refait un VRAI ZX spectrum?
    Le Spectrum à la base n’est pas qu’une console de jeux mais un micro ordinateur

  2. Encore un qui maîtrise son sujet. La NES faisait partie du paysage en Europe mais les micros 8bits ont surtout été balayés par les micros 16 bits Amiga en tête surtout en Grande Bretagne. Pour mémoire, Amiga Format, le magasine anglais de référence se vendait jusqu’à 200 000 ex/mois.

  3. Cet article est bourré d’approximations et d’anachronismes.

    D’une part, le Spectrum ZX80 appartient au monde des micro-ordinateurs frabriqué par feu l’entreprise Sinclair. D’autre part, le concurrent direct de Sinclair n’a jamais été Nintendo ou Sega mais la société Amstrad (avec leur fameux Amstrad CPC).

    C’est lors de l’avènement des nouveaux micro-ordinateurs disposant d’une architecture 16 bits (c’est-à-dire l’Amiga 500 et ainsi que le célèbre Atari 520ST) que le glas fût sonné pour Spectrum. A l’époque, c’était un grand pas technologique car nous passions d’un « lecteur/enregistreur » de cassette audio aux fameuses disquettes 1 pouce ¼. Le succès des consoles de salon NES et Sega Master System est arrivé bien après la disparition des micro-ordinateurs Spectrum.

    Bref, quand on ne sait pas de quoi on parle, on se renseigne au lieu de raconter des énormités pareilles.

    1. Bonjour
      Désolé de te contredire Evil Zangief, mais le microprocesseur Z80 équipant le ZX Spectrum, bien qu’ effectuant ses calculs en 8 bits, possédait un adressage sur 16 bits.
      D’autre part ce petit ordinateur personnel possédait bien un lecteur de disquettes 1 pouce ¼.
      La preuve j’en ai eu un que l’on peut voir sur:
      http://riri-linventeur.wix.com/les-debrouillards#!idees/c1ktj

      Descendre un peu dans la page et cliquer sur l’image pour en savoir plus

    1. Oups… Mon cerveau s’est mêlé les pinceaux entre les disquettes molles au format 5 1/4 et les disquettes durs 3 1/2.

      Désolé pour la confusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité