Oups, les données de AshleyMadison.com ont finalement été publiées !

AshleyMadison.com

Nous vous en parlions au moment des faits, le site AshleyMadison.com, spécialisé dans les rencontres adultères, avait été victime d'un piratage massif par un groupe se faisant appeler "The Impact Team". Le site avait cependant tenu à assurer que les données volées avaient été "sécurisées". Il n'en est finalement rien, près de 10 Go viennent d'être publiés.

Les hackers demandaient à ALM, l’éditeur du site, de fermer le service, leur reprochant, outre son principe douteux, une fonctionnalité payante totalement inefficace, la suppression totale d’un compte. Une demande qui n’aura pas été exaucée… Résultat, 9,7 Go de données – comprenant adresses, numéros de téléphone, préférences sexuelles, etc – appartenant à pas moins de 32 millions de comptes ont été rendus publics.

The Impact Team incite même les utilisateurs du site à se retourner contre ALM :

Quelqu’un que vous connaissez s’y trouve ? Gardez à l’esprit que ce site est une arnaque avec des milliers de faux profils féminins. Souvenez-vous du procès qu’a eu Ashley Madison sur les faux profils : 90 à 95 % des inscrits sont en réalité des hommes. Il y a des chances que votre homme se soit inscrit sur le plus grand site de liaisons au monde, mais qu’il n’en ait eu aucune. Il a juste essayé d’en avoir. C’est une distinction importante.

Vous vous êtes retrouvé dans ce fichier ? C’est la faute d’ALM qui vous a menti. Portez plainte et réclamez des dommages et intérêts. Et continuez votre vie. Retenez la leçon et faites pénitence. C’est gênant aujourd’hui, mais ça passera.

ALM n’a, pour l’heure, pas confirmé l’authenticité des données publiées, mais de nombreux témoignages semblent la confirmer. Le communiqué officiel est clair :

Ce n’est pas l’action de hacktivistes, c’est l’action de criminels. C’est une agression illégale contre les membres d’ashleymadison.com et contre tous les libres penseurs qui ont des activités parfaitement légales en ligne. Le ou les criminels impliqués dans ces actions se sont autoproclamés juges de moralité, jury et bourreau, et cherchent à imposer leur propre conception de la vertu à l’ensemble de la société.

De nombreux internautes ont en tout cas déjà commencé à analyser ces données. Celles-ci comportent de très nombreuses adresses électroniques professionnelles, dont certaines appartiennent à l’armée américaine ou la Maison Blanche. Scandale en approche ? À suivre !

Tags :Via :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « Ce n’est pas l’action de hacktivistes, c’est l’action de criminels ».
    C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Faire payer pour un service qui n’est pas rendu, tout en faisant croire qu’il l’a été, c’est tout sauf légal.

  2. Il n’empêche que au regard de le loi ce sont des criminels … les justiciers et la loi sont pas copain :)

    Mais bon en tant que personne lambda je dit bravo !!!( et la je tombe surement sur le coup de la loi sur le renseignement) j’espère qu’il ne sont pas contenté de copier les données de ce site d’arnaque mais qu’il on effacé tout ce qu’il pouvaient et récoltés des preuves des faux profil ….

      1. Pas tout à fait d’accord. Le site leur a menti en leur promettant la sécurité de leurs données. Et ces gens ont payés pour ça (le service + l’anonymat).
        Les liaisons extra-conjugales sont un jeu dangereux, passer par un site web pour ça est doublement dangereux.. Et ce qui devait arriver arriva. Il n’y a pas qu’au pieu qu’il faut bien se protéger 😉

      2. C’est vrais que je suis allé un peut vite en besogne … bravo de vouloir faire tomber ce genre d’escrocs , bravo dans l’action , un peut « extreme » dans la réalisation …

        A mon avis l’intérêt pour eux de balancer les noms réside dans les poursuites privées potentielles qui en découleront pour obtenir peut être la fermeture de l’entreprise au final ….

        Pour autant c’est vrais que ça n’a rien de très joli que d’utiliser les victimes d’un système d’escroquerie pour faire cesser cette même escroquerie et ce même si le comportement de ces victimes n’avait rien de très joli joli à la base … 😉

        1. j’ajoute juste que ça mettonerait vraiment que les conjoints des membres potentiels aillent fouiller dans un listing de 32 millions d’entrée …. L’humiliation reste donc quand même pas mal virtuelle … l’escroquerie par contre elle ….

  3. Il est probable que les conjointes des utilisateurs lambda passent même à côté de l’information par contre les petits malins qui décortiqueront les fichiers et qui trouveront des noms « intéressants » peuvent faire chanter les crétins qui ont renseignés leur adresse pro ou leur vrai nom….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité