Chez Spotify, le changement, c’est maintenant… et c’est pas beau !

Spotify

Les services de streaming musical évoluent vite, très vite. Outre les modifications classiques d'interface et ajouts de fonctionnalités, la politique de vie privée est très importante pour tout service web. Et avec les changements que vient d'opérer Spotify, la pilule devrait être bien difficile à avaler pour de nombreux utilisateurs.

Parmi les nombreux points modifiés, il faudra, pour utiliser le service, accepter désormais que Spotify passe en revue vos contacts, vos photos et autre fichiers multimedia :

Avec votre permission, nous pouvons collecter des informations stockées sur votre appareil mobile, comme des contacts, des photos ou des fichiers media. Les lois locales peuvent réclamer que vous demandiez l’autorisation à vos contacts pour fournir leurs informations personnelles à Spotify, lequel pourra utiliser pour les besoins de sa politique de vie privée.

Un service de streaming se doit de savoir constamment où vous êtes… Quoi, vous n’êtes pas d’accord ? Spotify collectera pourtant vos informations de localisation :

Selon le type d’appareil que vous utiliser pour interagir avec le Service et vos paramètres, nous pouvons aussi collecter des informations sur votre localisation basées, par exemple, sur la localisation GPS de votre téléphone ou sur d’autres formes de localisation des appareils mobiles (comme le Bluetooth). Nous pouvons aussi recueillir les données des capteurs (par exemple la vitesse de vos déplacements, que vous couriez, marchiez ou soyez en véhicule).

Votre activité sur Facebook ? Oui, elle intéresse aussi Spotify :

Vous pouvez intégrer votre compte Spotify avec des applications tierces. Si vous le faites, vous recevrez des informations en lien direct avec vos interactions avec le service ou ces applications tierces, comme des informations concernant votre activité publique sur une application tierce. Ceci inclut, par exemple, vos « J’aime » et vos posts sur Facebook.

Heureusement, pour ce point, si vous n’en voulez pas, il suffit de rompre le lien entre votre compte Spotify et votre compte Facebook.

Attention, les choses empirent encore. Cela concerne maintenant le stockage, et le partage !, de vos informations de carte bancaire :

Si vous signez pour un Essai, que vous souscrivez à l’un de nos abonnements payants ou que vous faites un achat quelconque sur le Service, vos informations de carte de crédit ou de débit (comme le type de carte et la date d’expiration) et autre données financières dont nous avons besoin pour procéder au paiement peuvent être collectées et stockées par nous et/ou les acteurs du paiement avec lesquels nous travaillons. Nous pouvons aussi collecter d’autres informations, comme votre code postal, votre numéro de téléphone portable et les détails de vos transactions, autant de données nécessaires pour vous offrir le Service.

Tout ceci, évidemment, dans le seul et unique but – avoué – d’améliorer votre expérience Spotify… et de vous proposer de meilleures publicités :

… avec le Service et les produits, services et publicités (y compris les produits et services tiers) rendus disponibles sur ou à l’extérieur du Service (y compris les autres sites que vous avez visités), par exemple, en proposant du contenu, des recommandations, des fonctionnalités et des publicités sur ou à l’extérieur du service qui soient personnalisés ou localisés.

Alors, le nouveau Spotify vous plait-il toujours autant ? Dites-nous tout dans les commentaires.

Tags :Via :Gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Krivhalt: donc s’il existe 100x pire alors 10x pire devient acceptable ?
      Je me demande quel genre de cerveau il faut avoir pour faire un raisonnement pareil…
      C’est fascinant comment certaines personnes arrive à se satisfaire de leur condition dès lors qu’elle trouve pire ailleurs : on appelle cela le nivellement par le bas quotidiennement utilisé par nos politiques tous bords confondus.
      Avec ce genre de mentalité l’avenir s’annonce bien sombre : à grande vitesse vers la régression.

      1. Un cerveau relativement constitué normalement et en bon fonctionnement. C’est intrigant comment certaines personnes sentent le besoin de placer un vocabulaire un peu inhabituel et un peu de politique pour paraître « intellect ». Il a été facile pour toi de tordre mes propos pour les amener là où tu voulais les amener.

        Surement n’as tu pas senti cette légère touche d’exagération de ma part qui n’avait juste pour but que de pointer du doigt une différence d’attitude populaire envers deux applications. Facebook possède un accès au téléphone assez conséquent de par ses autorisations acceptées par la majorité. Mais à côté, j’entends les gens au loin pester contre ce changement chez Spotify. Je me place alors dans une certaine interrogation. Loin de moi l’envie de juger, je souhaite juste comprendre.

        Ton raisonnement et ta conclusion sont toutefois un peu excessifs et hâtifs. En vient alors un jugement sur ma personne, par le biais ma mentalité, qui est assez loin de la vérité.

      2. Entièrement d’accord. C’est affligeant de constater comment le peuple est prêt à renier ses libertés pour un simulacre de confort et de modernité.
        Dans le cas présent, suis bien content de ne plus être chez Spotify et pas prêt d’y retourner, pas plus que facebook, what’s app et consors d’ailleurs!

  1. Ok, sinon un petit article qui explique les alternatives avec les pour et les contres, et comment récupérer ses playlists de Spotify vers ses concurent, ca vous dis pas ?
    C’est dingue, c’est pas les idées qui manquent quand une new comme ca pointe le bout de son nez …

  2. Malheureusement quelle alternative ?? : deezer marche trop mal en comparaison donc finalement c’est spotify et ces autorisation hallucinantes, ou rien…
    Triste choix…

    1. Euh… Deezer marche toujours très bien hormis un bug il y a quelques semaines.

      Soit tu sais pas t’en servir
      Soit ton navigateur est pourri
      Soit tu t’es pris un adware

  3. lorsque que je vais renouveller mon smartphone je vais dédier un tél aux applis ludiques, musique, presse etc… bonne ou mauvaise idée je ne sais pas

    1. Oué alors falsifier les donné GPS & CO c’est sympa, mais ca devient ennuyant a la longue de le faire pour chaque applications, de devoir controller ou se poser la question sans cesse pourquoi tel application qui est censé avoir un rôle bien prédéfini doit avoir recours a la collecte de toutes les informations offerte et possible par le terminal.

      De plus ce genre de pratiq… connerie commence a s’implanter de plus en plus sérieusement sur les ordinateurs.

      A quand un tranchement juridique sur ce sujet afin de faire en sorte que la collectes de donnés sois optionnel et choisis pas l’utilisateurs depuis l’application en elle même.

  4. Dégouté, encore une fois on nous propose un truc qui pourrait etre super, mais à quel prix ?
    Celui de devoir laisser big brother avoir une surveillance plus qu’importune dans nos vies ?
    Perso, ils peuvent se garder tous leur mouchards pour eux !
    Et si l ‘évolution numérique continue en ce sens, (y’a pas photo) j’abandonnerais meme tous ce qui a de prés ou de loin un lien avec internet abonnement compris (on y arrivait tres bien avant, y’a pas de raison que ca ai changé)
    En Mai 68 on nous a presenté ça comme la libération de la femme (qui avait le droit de travailler),
    mais c’était en réalité juste pour envoyer une deuxieme feuille d’imposition dans les foyers.
    Ne vous leurrez pas ceux qui font ça ne le font pas pour vous, bien au contraire.
    Les ennemis de la Liberté auront une facilité bien plus grande à nous asservir lorsqu’ils connaitrons tout de nous et de nos vies
    pour vivre heureux vivons cachés et vu comme c’est parti, on a vraiment du soucis a se faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité