Vous êtes gros ? La faute à vos gênes (OK, en partie)

Obésité

Problème croissant dans notre monde, l'obésité. Il n'y a pas de cure pour cela, si ce n'est d'arrêter les donuts et d'enfiler un jogging pour faire un footing. Nous ne sommes pas tous égaux à ce jeu, certains mangent ce qu'ils veulent et d'autres doivent faire des efforts sans relâche. Ceci sera un jour de l'histoire ancienne, les scientifiques viennent de découvrir une sorte d'interrupteur métabolique. Activé ou non, il peut déterminer si les adipocytes graisseux seront stockés ou brûlés pour se transformer en énergie.

Manolis Kellis, un biologiste au MIT, met à mal les clichés sur l’obésité : « L’obésité est traditionnellement considérée comme le résultat d’un déséquilibre entre la quantité de nourriture mangée et l’exercice effectué, mais ce point de vue ne prend pas compte la génétique créant un métabolisme individuel ».

S’ils n’excusent pas tout dans les cas d’obésité, les gênes ont tout de même un rôle à part entière. Les chercheurs ont découvert une variante génétique de l’ADN qui incitent les adipocytes à être stockés plutôt qu’à être brûlés pour fournir de l’énergie au corps humain. En l’occurrence, il s’agit d’un interrupteur qui agit sur les gênes IRX3 et IRX5, permettant entre autres de déterminer de quel type sera la cellule graisseuse.

Logiquement réprimé par la protéine de ARID5B, il s’avère que 40% des Européens et 42 % des Asiatiques ont une structure ADN où cette protéine est défaillante et fait mal son travail. Il s’agit d’un facteur génétique impliquant donc un risque d’obésité plus fort. Les récents progrès en biologie synthétique pourraient rééquilibrer les choses !

Les premiers tests en cours sont effectués sur des souris, aussi la pilule magique pour humain svelte et musclé n’est pas encore dans les rayons, toutefois la recherche progresse et prouve l’importance de l’influence génétique dans les cas d’obésité. N’allez pas tout mettre sur le dos des gênes si vous avez quelques kilos en trop, mais leur influence est scientifiquement démontrée.

On sent déjà quelques fans de Dr Who (Le Retour de Donna Noble épisode un de la quatrième saison) s’inquiéter des conséquences de la découverte…

dr who

Tags :Sources :mit
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité