Le MIT réussit à imprimer un verre optiquement transparent

mit G3DP

Lorsque l'on songe à l'impression 3D, bien souvent, la matière qui nous vient à l'esprit est le plastique fondu. Le Mediated Matter Group du MIT a opté pour une approche différente en utilisant un matériau transparent et apparenté au verre.

Logiquement baptisé G3DP (Ce n’est pas le nom d’un droide de Star Wars, bien l’acronyme de Glass 3D Printing), il a été développé en collaboration avec le MIT’s Glass Lab. L’idée est de passer par deux sas de température différente afin de façonner la matière, puis la refroidir sans l’abîmer ou la fragiliser.

Ainsi, la chambre supérieur chauffe la matière à 1 037.7 degrés Celsius et peut contenir suffisamment de matériau pour construire une seule composante architecturale. Celle-ci passe ensuite une seconde étape qui permet de la refroidir. L’imprimante 3D ne créé donc pas de verre à partir de zéro, elle retravaille plutôt la substance préexistante.

John Klein, Michael Stern, Markus Kayser, Chikara Inamura, Giorgia Franchin, Shreya Dave, James Weaver, Peter Houk et le Professeur Neri Oxman ont donc réussi à imprimer un verre optiquement transparent. Il est encore plus hypnotisant de s’extasier devant la vidéo.

Tags :Sources :mit
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité