Lutte contre le diabète : Google s’associe à Sanofi

google life sciences

Un an après un premier partenariat avec Novartis pour la conception de lentilles de contacts connectées permettant de mesurer la glycémie des diabétiques, Google annonce une nouvelle alliance avec un laboratoire pharmaceutique : le groupe français Sanofi dans le but de mieux lutter contre le diabète.

Moins spectaculaire que l’association avec Novartis, le partenariat entre Google Life Sciences et Sanofi devrait essentiellement se situer dans l’univers du Big data et de la collecte des données médicales.

« La collaboration permettra de combiner le leadership de Sanofi dans le domaine des traitements et des dispositifs médicaux dans le diabète, à l’expertise de Google en matière d’analyse de données, d’électronique miniaturisée et de puces de faible puissance. Les deux entreprises étudieront les moyens d’améliorer la prise en charge du diabète en développant de nouveaux outils qui rassemblent un grand nombre d’aspects, auparavant cloisonnés, de la gestion du diabète, et de permettre de nouveaux types d’interventions. Cela comprend les indicateurs de santé tels que la glycémie sanguine et les niveaux d’hémoglobine A1c, les informations rapportées par les patients, les régimes médicamenteux et les dispositifs de détection. » expliquent les deux partenaires

Qualifiée de « pandémie » par Sanofi, le diabète est une maladie chronique qui survient lorsque le pancréas n’est plus en mesure de secréter de l’insuline ou lorsque l’organisme ne peut utiliser efficacement l’insuline qu’il produit. Cela entraîne une augmentation des concentrations de glucose dans le sang ce qui provoque à moyen terme des lésions et des dysfonctionnements graves de différents organes et tissus.

Selon la Fédération internationale du diabète (IDF), le nombre de personnes atteintes de diabète dans le monde passera de 382 millions à 592 millions à l’horizon 2035.

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. « ce qui provoque à moyen terme des lésions et des dysfonctionnements graves de différents organes et tissu »

    Et il faudrait préciser : « en cas d’absence de traitement ou de déséquilibre ».
    Un diabète bien géré est quasi insignifiant sur la santé à moyen ou long terme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité