La voiture autonome débarque sur les routes françaises

voiture autonome

Certains pays - États-Unis, Royaume-Uni - ont mis les bouchées doubles concernant les voitures autonomes. Il faut dire que le marché est colossal. La France n'est pas en reste non plus, et aujourd'hui, les premiers prototypes font leurs débuts sur nos routes. Petit état des lieux de la situation.

Le 14 Septembre, Emmanuel Macron – Ministre de l’Économie – roulera dans un prototype de voiture autonome conçu par PSA sur le circuit de Vélizy, dans les Yvelines. Le Premier Ministre, Manuel Valls, pourrait lui aussi être présent. Autant dire que ce Citroën C4 Picasso et sa batterie de capteurs, radars et autres caméras ont intérêt d’être au point.

Depuis Juillet, quatre C4 Picasso sont testées en route ouverte en région parisienne. D’ici la fin de l’année, Renault rejoindra la partie avec sa Next Two – citadine électrique sur base de Zoé, déjà en test sur circuit -. Ceci est rendu possible grâce notamment à la loi sur la transition énergétique autorisant le gouvernement à adapter la législation pour « permettre la circulation sur la voie publique de véhicules à délégation partielle ou totale de conduite« . Une plaque d’immatriculation « W » spécifique devrait être mise en place pour ces véhicules.

Et ce n’est que le début de l’aventure française. Au salon ITS, début Octobre 2015 à Bordeaux, cinq nouvelles autorisations de mise sur route seront délivrées à Akka (avec sa Link&Go, en photo ci-dessus), Valeo, l’institut Vedecom et aux navettes électriques Navia et Easymile. Plusieurs villes préparent aussi des expérimentations, comme Rambouillet (Yvelines).

La révolution automobile est donc elle aussi clairement en marche en France, mais il faudra encore de nombreuses années de tests et d’adaptation des lois avant de laisser libre court à ces véhicules autonomes. Les obstacles sont variés, les défis à relever nombreux… Encore un peu de patience !

Tags :Via :Les Echos
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je me demande un truc : peut-on s’arrêter en bord de route ? traverser une forêt ? rouler sur un chemin de terre ? Circuler à un endroit non cartographié sur le gps ?
    Faut-il le permis ?

    1. Oui, oui, oui et non.

      Tu auras certainement toujours la possibilité de t’arrêter en cas de besoin / urgence. Une voiture autonome sera bardée de capteur, ne serait-ce que dans un premier temps pour évoluer avec des voitures vulgairement conduites par des humains. Cela permettra de se déplacer à peu près n’importe où. Après, si le but est de faire une traversée de forêt, c’est non à mon avis, mais qui traverse une forêt en voiture aujourd’hui ? Il faudra rester sur les routes inscrites sur les GPS j’imagine.

      Par définition, le permis ne sera pas nécessaire (comme quand tu prends un taxi ou un uber aujourd’hui). En conséquence, adieu les écoles de conduite, mais aussi tous les professionnels de la conduite. Adieu également les 3000 morts par an, sans parler des blessés et des proches choqués à vie.

      Voilà. Vivement dans 5 à 10 ans ?

  2. La voiture est autonome pour un trajet défini d’un point A à un point B si le trajet existe sur un gps.
    Autrement elle est en manuel, donc tu peux traverser ta forêt ou faire ce qui te chante quand tu veux.
    Ce qui fait donc qu’il faudra toujours un permis. Il sera peut être moins dur à avoir par contre du fait de l’assistance automatique que les voitures auront.

  3. Pas convaincu pour la fin des morts sur la route… Et oui, il y aura toujours des petits malins, les voiture ne seront pas toutes du jour au lendemain automatique et les réseaux informatique ne seront jamais à l’abri d’une faille de sécurité…

  4. « La révolution automobile est donc elle aussi clairement en marche en France »
    Notre pays est tellement prit dans le béton de l’immobilisme, nous ne sommes pas prêt de les voir sur nos routes.
    Pour les constructeurs français, voiture autonomes = voiture de clowns apparemment vu le look.

    1. @Garfield: Encore un râleur qui se complet dans son pessimisme pour paraitre intelligent. La France est bien placée dans la course à la « voiture autonome » cela vous gène ? Ah pardon vous êtes apparemment de ceux qui se complaisent dans le déclin, prenez donc un Valium et fichez la paix aux gens qui veulent que les choses avancent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité