France Telecom voulait interdire Internet en France

France Telecom

Que ferait-on sans Internet ? Difficile à dire tant la technologie s'est insinuée partout, jusque dans nos montres, nos vêtements, nos bijoux... Mais si c'est aujourd'hui un outil des plus banals, certains ne voyaient pas son arrivée d'un très bon œil. C'est le cas de France Telecom. L'opérateur téléphonique aurait bien aimé pouvoir le faire interdire.

Pour faire suite à la dernière décision de l’Arcep en faveur de Free et à son rapport sur le déploiement du Très Haut Débit dans l’Hexagone, Tom’s Hardware est allé fouiller dans les archives pour dénicher un petit extrait d’un documentaire d’Arte concernant les débuts d’Internet en France, France Telecom VS Internet – Une contre-histoire des Internets.

C’est Jean Guisnel, l’auteur, qui explique qu’un ancien dirigeant de France Telecom lui a affirmé que l’opérateur téléphonique avait la ferme intention de faire interdire Internet en France en 1995. Des propos qui auraient même été corroborés par un membre du gouvernement.

France Telecom avait alors d’autres intérêts et souhaitait un monopole technologique, bien loin qui plus est des protocoles américains. Faut-il y voir là la principale cause du retard de la France dans le domaine ? En partie, c’est certain…

Tags :Via :Tom's Hardware
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Je ne comprends pas comment on peut écrire un truc pareil en 2015.
      Sérieusement, tu penses que si Google était né en France, un complot américano-illuminati aurait fait planter la boite ?
      D’ailleurs, même dire qu’internet est une « technologie étrangère », ç’est une absurdité…
      As-tu seulement une idée de ce que c’était, internet en 1995 ??

      1. Concernant les complots, va regarder du coté de l’histoire Gemplus (maintenant gemalto) tu verra que les complot américain pour récupérer les techno, ça existe.

  1. France Telecom était surtout heureux avec son Minitel à l’achat ou à la location, facturé à l’appel et à la minute, son cryptage fax, ses communications qui coutaient une fortune.. c’était bon le temps pour lui, pas de concurrents, des gros bénéfices..

      1. … Exact… en 1996-97 date de mon premier abonnement et premier site… je payais 100 Fr à France Telecom (ou 150 Fr, je ne me rappelle plus..) pour 10 h de connection avec un modem à 28 800 Bauds… et ma fille aidant, ajoutais une facture de 1100 fr (165€) mensuelle, pour des communications téléphoniques locales toute à fait raisonnables pour une ado qui se verrait bien frustrée aujourd’hui d’une telle limitation. Pour avoir séjourné aux US et au Cananbda fin 80 début 90… Je pensais à l’époque, qu’ Internet pourrait être rapidement le facteur de développement économique pour les petits villages si l’Etat y favorisait en priorité son installation, afin de leur donner ce lien avec l’extérieur que ne leur apportait plus les voies naturelles… au vu de l’attitude de l’opérateur historique et de ses suiveurs… c’est dire si ce sont plutôt les charlatans, les profiteurs et la cour des miracles des marchands du temples et autres goinfres à qui on a ouvert les portes, pour envahir le réseau pour y installer la pensée primaire et le profit immédiat. Donne un pied à coulisse à visseur de boulons, il lui faudra moins d’une minute pour s’en servir de clef à molette.

  2. En 1995, le responsable grand ouest de FT m’indiquait personnellement, fort de démonstrations, que l’internet n’était qu’une mode et que 1996 allait le démontrer avec la sortie du minitel 2… C’était déjà totalement surprenant comme pensée et en décalage avec les réalités du moment.

    1. « C’était déjà totalement surprenant comme pensée et en décalage avec les réalités du moment. »

      … Pas vraiment en fait ^^ D’ailleurs, tu donnes toi même la solution juste au dessus :p

      « le responsable grand ouest de FT m’indiquait personnellement »

      Le mec il est là pour te vendre son bousin. D’ailleurs, c’est uniquement face à ce genre de mec qu’une « Fiat Uno tient une Porsche au 100m » :p

    1. A vrai dire c’est AOL avec son forfait illimité à 99 francs . Le forfait « gratuit » de Free était une arnaque, puisque les communications n’était pas incluses… Et même en communications locales sa coûtait un bras!

      Bon, on parle d’une époque ou l’équipement des foyers en « ordinateurs personnels » était de 18% (en incluant les Thomson TO7 et le Amstrad), et ou j’ai payé mon premier PC 3 mois de salaire :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité