Test : Sphero BB-8, fauché, mais amoureux de lui, vous serez !

BB-8 Sphero

BB-8 est la réplique du dernier droïde dévoilé dans les bandes-annonces du futur Star Wars épisode VII. Il s’agit d’un Astromech Droid soutenant le pilote de la Résistance, Poe Dameron. Conçu par Sphero, il se commande à l’aide d’un smartphone (iOS, Android) et peut se déplacer à bonne vitesse ! Nous n'avons pas pu nous empêcher de le tester...

C’est quoi ?

BB-8 Sphero

Sans surprise, les fans sont tombés amoureux de ce petit droïde qui est clairement l’un des plus adorables créé depuis longtemps (Baymax, Big Hero 6, peut aussi revendiquer une bonne place au classement).

Son corps sphérique est usiné dans en plastique en polycarbonate résistant et étanche, protégeant un mécanisme à deux roues stabilisé par un gyroscope. Un contrepoids conserve constamment la tête du robot vers le haut, elle-même maintenue par des aimants et circulant sans heurt sur le corps du robot, grâce à deux petites roulettes au-dessous. Ingénieux.

Le jouet jouit d’une portée de 30 mètres grâce à une connexion Bluetooth, et se pilote simplement via l’application mobile dédiée, mise au point par Sphero, grands maîtres du domaine. Après ses 60 minutes de roulades effrénées, BB-8 devra regagner – avec votre aide – sa base de rechargement sans contact.

Sphero BB-8 est d’ores-et-déjà disponible sur le site officiel de Sphero au tarif de 149,99$ (138,88€) ou directement via Amazon France pour 169,99€.

Pourquoi c’est important ?

Parce que les jouets, c’est la vie pardi ! Plus sérieusement, ce petit est un élément promotionnel essentiel du prochain Star Wars VII et fait incontestablement partie des « must-have » de cette année 2015. Sphero s’est retrouvé en rupture de stock seulement quelques heures après le lancement le 4 septembre, en liquidant 150 000 exemplaires comme des petits pains. Le succès de ce joujou est insolent, et s’il n’y avait pas son prix, il a fort à parier que tout le monde en aurait un dans son salon, voire une petite armée.

Un design sexy

BB-8 Sphero

À l’ouverture de l’esthétique boîte (où l’on voit plus de fois le nom Star Wars ou Disney que Sphero…), l’heureux acheteur se retrouve face à un design épuré, révélant 3 pièces : Le corps du robot, sa tête et un cordon d’alimentation USB-MicroUSB dédié à la base de rechargement (les sempiternels modes d’emploi itou s’entend).

En plastique polycarbonate, de proportions 11.4 cm sur 7.3 cm, il est logiquement grimé aux couleurs du robot du Réveil de la Force, à savoir blanc et orange, deux charmantes antennes supplantant sa tête, et arborant une multitude de diodes pour assurer le spectacle visuel. Pour ce qui est de l’aspect sonore et des bips du robot, c’est le smartphone du propriétaire qui les transmettra pendant l’utilisation (Ça bip, bop et piouuute dans tous les sens, comme le ferait un droïde digne de ce nom).

Et à l’usage ?

BB-8 Sphero

Il suffit de télécharger l’application, de la lancer, de lui laisser faire les mises à jour automatiques si nécessaire et… c’est tout. Pour appairer BB-8, il n’y a pas de procédure plus complexe que de rapprocher son téléphone et d’attendre que la connexion ne s’opère, simplement grâce au Bluetooth. Une fois arrivé à ce stade en deux coups de cuillère à pot, il ne vous reste plus qu’à poser BB-8 au sol et profiter des trois modes développés par Sphero.

Le premier est la navigation libre, une diode bleue interne est à positionner sur les fesses du robot, afin de le mettre sur le bon axe, puis il avancera à belle vitesse via un système de pad, contrôlé tactilement depuis l’écran. Vous pouvez également appuyer sur un bouton pour lui donner un coup de boost temporaire ! Yipiiii (nous n’en sommes pas encore à la vitesse de la lumière, mais il se défend).

Simple, efficace, tout comme le ferait un bon vieux Sphero. La tête du robot bouge en tous sens, il file, le tout à grand renfort de jeux de lumière et d’effets sonores. Une réussite, c’est adorable.

BB-8 Sphero

S’il vous prend l’envie de vous reposer, le second mode laisse le robot libre de ses mouvements, avec plusieurs  options amusantes à l’écran, comme le chemin qu’il parcoure, les Stormtroopers qu’il rencontre (concrètement, les pieds de table…). Bref, le joujou est (relativement) autonome, mais le système n’est pas très heureux.

En effet, les aimants qui soutiennent la tête de BB-8 sont peu puissants et si vous le perdez de vue, il se pourrait que vous ne retrouviez sa caboche que 3 semaines plus tard, planquée sous le canapé. Par ailleurs, en cas de manque de batterie, allez-donc savoir où il pourrait bien se cacher. Autre souci notoire (au-delà des animaux), il ne possède pas de capteurs antichute, et s’il parait résistant, il n’est pas sûr qu’il apprécie de dévaler deux étages. Notons ici que les derniers modèles classiques de Sphero en sont dotés, il n’y a pas de raison que les prochaines moutures de BB-8 – car oui, nous parions qu’il y en aura – n’en profitent pas. Dernier point, BB-8 écoute et réagit à la voix, quoi qu’avec des fonctions relativement limitées.

BB-8 Sphero

Le dernier mode est tout ce qu’il y a de plus amusant, il est possible d’envoyer des messages holographiques et de les diffuser grâce à la réalité augmentée, à l’image d’R2-D2 lorsqu’il transmet le message de Leia à Obiwan (« Obiwan, vous êtes mon seul espoir« ). Fonction gadget certes, mais qui plaira aux puristes et aux fans de la saga, elle ne vous occupera pas longtemps, mais amusera le public en soirée.

Pour l’utiliser, il suffit de lancer le mode qui enregistrera une courte vidéo retransmise à BB-8. En pointant un smartphone sur le robot, vous verrez et entendrez en boucle votre message émaner des capteurs du droïde en réalité augmentée, via votre écran.

BB-8 Sphero

(Le résultat est nettement plus réussi en temps réel qu’en photo)

Après une heure de jeu environ, le droïde réclamera d’être mis à recharger sur sa base, sans fil. Il utilise le Bluetooth à faible énergie et ne nécessite donc qu’un port USB pour rebooster ses batteries, et non pas une prise secteur.

On a aimé

Ce robot est charmant, Sphero et Disney ont mis la main sur le « droïde aux œufs d’or » et le travail n’a pas été bâclé. Le petit fera sensation et fera bondir votre cœur de geek si vous le prenez en main… Ou plutôt en roue, c’est selon.

Son usage via l’application est extrêmement simple et intuitif, à la portée des petits comme des grands. Le mérite des ingénieurs de Sphero n’est plus à prouver, et leur expertise se marie on ne peut mieux avec BB-8. C’est la récréation assurée, seul ou en famille.

Pour toujours plus de simplicité, les mises à jour du firmware sont automatiques, tout est fait pour vous mâcher le travail, afin de laisser la part belle au divertissement.

BB-8 Sphero

Ça aurait pu être mieux

La tête de BB-8 tombe facilement en mode patrouille (à vous fendre le coeur…), ainsi, pour pleinement en profiter, il faut avoir un minimum de place et peu d’obstacle (Et au tarif du jouet, de la moquette, qui abîmera nettement moins l’appareil). Par ailleurs, il ne possède pas de capteurs l’avertissant des dangers à venir – ou pire, des chutes -. S’il est très amusant de jouer avec lui pendant 20 minutes, en tant qu’adulte, les fonctions de divertissement sont vite limitées…

BB-8 décapitation

Un Sphero classique ne coûte que 120 euros, il faut remercier la licence Star Wars pour l’augmentation substantielle du prix, mais ceci ne devrait guère arrêter les fans.

Là où le bât blesse, clairement, c’est que toute réparation semble impossible, si le joujou se brise ou autre, vous êtes bon pour en acheter un autre. On craint aussi qu’à force de rouler sur des sols durs ou en extérieur, le motif BB-8 ne s’estompe ou ne s’abîme, il ne vous restera plus qu’à invoquer une difficile nuit à la Cantina pour justifier de l’état du droïde.

Oh ! Si vous prêtez BB-8 à vos enfants, vous ne récupérerez sans doute jamais votre portable. Par la même occasion, si vous avez plusieurs marmots, vous êtes bon pour acheter les BB-8 par paire(s), pour éviter les bagarres.

Ça nous a étonné

Certes, passé un certain âge, on s’ennuie vite… Mais le design de ce petit est tellement adorable, qu’il se recyclera on ne peut mieux en figurine dans une bibliothèque ou une étagère dédiée.

Paul Berberian – Sphero – explique vouloir travailler à long terme avec Disney et donc à l’avenir, souhaite ajouter plus de fonctionnalités. Par exemple, le film n’est pas encore sorti, nous ne connaissons pas encore le caractère de BB-8. « Évolution » est donc le maître mot.

Et alors ? J’achète ?

Clairement, il s’agit de l’un – si ce n’est LE – des meilleurs jouets Star Wars. Ludique, avenant et attachant, il n’y a que deux choses qui pourraient éventuellement endiguer un potentiel achat : l’aspect gadget de jouet de première génération, qui fait que l’on se lassera assez rapidement et qu’il finira par prendre la poussière sur une étagère (tout en restant adorable, ceci étant). Et bien sûr, nous vous le donnons en mille, le prix. C’est un collector, au point qu’on ait presque envie de le laisser dans sa boîte pour le léguer aux futures générations.

Et alors j’achète ? Vous êtes fan de Star Wars ou vous connaissez un fan de Star Wars ? Vous mettrez dans le mille à coup sûr, peu importe le temps que durera le coup de cœur ! En revanche, si la somme vous parait trop importante, il existe déjà – par exemple – sur le Disney Store UK, un superbe BB-8 interactif de 30 cm de haut, fabriqué par Thinkway Toys, au tarif nettement plus abordable d’environ 30 euros.

Que la Force soit avec vous !

 

Tags :Sources :Sphero.com
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité