Le nouveau Président de Nintendo est… Un ancien banquier !

Mario

Lorsque Satoru Iwata est décédé en juillet des suites de complications d'une tumeur, la firme Nintendo et tout un pan de la population se sont vus endeuillés. Nul doute ne fait qu'il est encore considéré comme l'un des dirigeants les plus sympathiques au monde et celui qui prendra sa suite aura fort à faire pour arriver à son niveau. Toutefois, il fallait bien que la relève arrive et un nouveau président vient de prendre place, Tatsumi Kimishima.

En revanche, les deux hommes ne portent pas du tout la même casquette, si Iwata avait la réputation d’être visionnaire, Kimishima répond plutôt au profil de… gestionnaire. Il assurera les fonctions de direction générales en charge de superviser la comptabilité et les ressources humaines.

Il n’est toutefois pas vierge de l’univers du jeu vidéo, banquier de formation âgé de 65 ans, il a déjà dirigé les activités de Nintendo aux Etats-Unis. Par ailleurs, équipe oblige, il ne sera pas seul aux commandes de la firme,  et sera conseillé par Shigeru Miyamoto, créateur de Super Mario Bros et Genyo Takeda, considéré comme l’architecte de la Wii.

Tatsumi Kimishima

Barone Firenze / Shutterstock.com

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le problème c’est surtout le mode de sélection du personnel du secteur bancaire (et du salariat en général) où la seule crainte de la hiérarchie directe est de tomber sur des personnes nettement plus compétente et intelligente que celui qui les a embauché.

    Un nivellement par le bas que la compétition dans le monde de l’entreprise libérale ne peut résoudre.

    une problématique qui a été résolue au niveau des universités qui son devenues des usines à fabriquer des veaux inaptes au sens critique.

    un veaux sans capacité de création et de critique est un parfait soldat pour un chef crétin.

        1. Pouahaha, la calotte universitaire en 3 points, magnifique !
          Du coup dobbie, si « un veaux sans capacité de création et de critique » te corrige, on se demande bien ce que tu es toi ! 😀

    1. « une problématique qui a été résolue au niveau des universités qui son devenues des usines à fabriquer des veaux inaptes au sens critique »

      Primo, à l’université, on sait au moins que « sont » prend un T à la fin 😉
      Secundo, soit vous n’avez jamais foutu un orteil à l’université, soit vous la confondez avec les écoles de commerce et compagnie.
      Tertio, le principe même de l’université n’est pas de former à un emploi en particulier, mais au contraire de former l’esprit à réfléchir, comprendre les systèmes et les critiquer, s’ouvrir à une multitude de matières et domaines pour parvenir à ne pas sortir des stupidités comme celles qu’on trouve dans vos messages.

      En bref, vous feriez mieux de vous abstenir de parler de ce que vous ne connaissez pas et c’est en substance ce qu’on apprend dans ce genre d’établissements. Profitez en, les inscriptions sont encore ouvertes une paire de semaines 😉

      1. « à l’université, on sait au moins que « sont » prend un T à la fin »

        à ce petit jeu là (celui des fautes de frappes qu’on fait remarquer comme seule vértibale argument) on peut très rapidement devenir le con d’un autre vous savez …

        « vous la confondez avec les écoles de commerce et compagnie. »

        c’est devenu la même chose et grâce, entre autre, à notre fameux « prix nobel d’économie » le sieur Tirole.

        « le principe même de l’université n’est pas de former à un emploi en particulier, mais au contraire de former l’esprit à réfléchir, comprendre les systèmes et les critiquer, s’ouvrir à une multitude de matières et domaines »

        c’est effectivement le principe initial de l’université et le pourquoi de l’utilisation du verbe « devenir » dans mon com’.

        car ce que vous décrivez c’est bien avant l’américanisation de nos universités françaises qui sont devenues d’inutiles écoles de commerces servant à fabriquer des incultes qui pensent être cultivés (on leur doit bien les gender studies et plus proche de nous une crétine placée ministre de l’éducation)

        une période que j’aie moi même vécu, ayant justement quitté l’université quand le jeu de massacre a commencé

        Et j’aie suffisamment pratiqué la fac pour savoir qu’on y fait rentrer désormais n’importe qui.

        « vous feriez mieux de vous abstenir de parler de ce que vous ne connaissez pas »

        l’université , ses futur infermière qui font 1 année de DEUG de socio,ses chargés de TD plus sélectionné(e)s par leur prouesse sexuelle que leur véritable capacité à réfléchir et à enseigner, ses MC dont le niveau de médiocrité est en général proportionnel à leur égo, le niveau misérable des étudiants qui s’y trouve et que l’université accueille juste pour des raisons financière, son service administratif aussi odieux qu’inutile, … non merci je connais, tout autant que les trous du cul dotés d’une License, maîtrise voire même d’un doctorat qui sont persuadés d’être intelligents mais sont juste bon à rabâcher les concepts prémâchés que la fac, cette usine à faux intellectuels, fournis désormais a ses étudiants.

        En bref vous avez fait mauvaise pioche, une erreur de lecture qui fait que votre com’ en 3 points ne vaut pas un clou.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité