Des spermatozoïdes fabriqués in vitro ?

spermatozoïdes in vitro

Imaginez un peu... Et s'il était possible de fabriquer artificiellement des spermatozoïdes ? La stérilité masculine pourrait enfin avoir trouvé sa solution. Derrière cette grande promesse se cache une startup lyonnaise, Kallistem. Si leur découverte est avérée, ce pourrait être une révolution.

La spermatogénèse – la fabrication des spermatozoïdes dans les testicules à partir de cellules souches – est une chose complexe. Depuis de longues années maintenant, nombre de chercheurs tentent d’y parvenir artificiellement, mais les succès sont restés rares.

Kallistem est issue de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon et le moins que l’on puisse dire, c’est que ses annonces peu académiques qui font le buzz dans les media sont plutôt mal perçues par la communauté scientifique. Le 5 Mai dernier, première annonce, Kallistem est parvenue à obtenir des spermatozoïdes humains complets in vitro. Une « première mondiale« , et « un véritable exploit biotechnologique« . Pourtant, aucune preuve scientifique ni réponse aux media.

Aujourd’hui, un brevet décrit l’ensemble du dispositif, Artistem, comme il a été baptisé. Désormais, la startup est en pleine levée de fonds pour pousser plus avant ses recherches. Isabelle Cuoc, présidente de Kallistem, espère ainsi « que d’ici à cinq ans, deux ou trois centres pilotes pourront proposer cette solution à des patients« . 15 à 120 000 individus dans le monde pourraient bénéficier de cette découverte.

Mais si les promesses sont là, l’équipe peine à convaincre la communauté scientifique : « Nous attendons avec impatience une publication scientifique validée par les pairs. Mais d’ici là, il est difficile de se prononcer« , estime le professeur Louis Bujan, spécialiste en médecine de la reproduction. Espérons que la reconnaissance vienne à temps. Les scientifiques de Kallistem, eux, s’attèlent aujourd’hui à vérifier que les spermatozoïdes ainsi créés sont de bonne qualité et pleinement fonctionnels, avant d’envisager des essais cliniques. Restera ensuite à lever les barrières éthiques à ce genre de recherche.

Tags :Via :Le Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité