Des passagers clandestins à destination de Mars ?

bacterie nasa

La NASA va réaliser une expérience qui permettra de déterminer si des bactéries particulièrement coriaces sont capables de faire du stop et de contaminer une planète extraterrestre. Cette question va enfin trouver une réponse ! 

Découvrir la vie sur une autre planète et la contaminer avec nos propres microbes est un des pires scénarios catastrophe de la NASA. Pour enfin savoir si des représentants unicellulaires de notre monde sont capables de survivre à un voyage interplanétaire, la NASA va en envoyer à 36 000 mètres.

La NASA a donc prévu un gros ballon à l’hélium pour mener à bien cette expérience scientifique. Des containers vont protéger les bactéries pendant leur ascension dans la stratosphère terrestre. Quand le ballon atteindra son altitude cible, les chambres contenant les échantillons s’ouvriront successivement pour exposer les bactéries pendant une durée spécifique : 6, 12, 18 et 24 heures. A la fin de l’expérience, la ballon explosera et son chargement bactérien redescendra en parachute.

La stratosphère ressemble à l’enfer. Elle se situe à 99% au-dessus de l’atmosphère protectrice de Terre. Il y fait sec, froid, et l’ensemble est baigné d’intenses radiations solaires ultra-violettes. La pression de l’air est si faible que ça ressemble presque au vide spatial. Et pour ces raisons diverses, la stratosphère est très similaire à la surface de Mars.

C’est difficile d’imaginer que quelque chose puisse y survivre. Pourtant de précédentes études ont montré que des microbes ont survécu à un voyage dans la stratosphère après avoir été emportés par des orages ou des ouragans. Et encore plus impressionnant, une étude récente à bord de la Station spatiale internationale a montré que certaines bactéries dormantes, des spores de champignon et même des graines de plante peuvent survivre à l’extérieur d’un vaisseau spatial, s’ils sont protégés des radiations UV intenses.

Quand on voit à quel point la vie est tenace, il est d’autant plus important d’étudier et de comprendre s’il est possible de contaminer un environnement extraterrestre. Au-delà de Mars, la NASA a annoncé la mission Europa, et plus tard, la NASA pourrait bien envoyer une sonde spatiale sur Encelade, une lune glacée de Saturne. Ces deux missions, si elles se déroulent bien, ont pour objectif de trouver de la vie extraterrestre. Ce serait effectivement dommage de confondre une bactérie emportée avec la plus grande découverte du siècle.

Tags :Sources :NASA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. n’y a-t-il pas un risque d’envoyer des bactéries/virus/microbes si haut dans les airs..?

    et qu’en cas de problème sur cette mission, on entende le même refrain que pour le nuage de Tchernobyl, le moustique Tigre, l’Ebola, la grippe aviaire, la maladie de Creutzfeldt-Jakob.. qu’ils ne passeront pas les frontières.

  2. Étant un lecteur fidèle je me permets de vous dire qu’il y a des fautes d’orthographe dans votre article qui, je pense, sont des fautes de frappes. Bien à vous

      1. La mission Europa sera effectuée par l’ESA, et non la NASA. Il travaillait ensemble dessus depuis2008, mais la NASA c’est retirée en 2011 pour raisons budgétaires.

        1. Le projet n’est pas abandonné côté NASA : http://www.jpl.nasa.gov/missions/europa-mission/ Il n’y a qu’à lire cet article de mai 2015 : https://www.nasa.gov/press-release/nasa-s-europa-mission-begins-with-selection-of-science-instruments

          Et du côté ESA, je ne trouve rien sur ce projet. La seule mission qui y ressemble s’appelle JUICE : http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/Belgium_-_Francais/JUICE_prochaine_grande_mission_scientifique_de_l_Europe

  3. Encore un coup des syriens ils peuvent pas s empêcher de s incruster partout

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité