Tinder et Grindr vous refilent des MST !

MST

L'association AIDS Healthcare Foundation s'en prend violemment aux applications de rencontres en ligne, en les accusant d'être vecteur de maladies sexuellement transmissibles. Une vaste campagne a été lancée à Los Angeles, pointant du doigt Tinder et Grindr, accusés de favoriser la propagation des chlamydia, VIH et autre gonorrhée. 

La directrice de la division Santé publique de l’association n’y va pas avec le dos de la cuillère, arguant que les applications de rencontre sur mobiles ont rapidement « modifié le paysage sexuel et rendent aujourd’hui le sexe aussi accessible que de se faire livrer une pizza à domicile ».

L’association tape sur les doigts de Tinder et Grinder suite à la recrudescence des MST… En effet, les cas de syphilis (+79%), gonorrhée (+30%) et VIH (+33%) ont fortement augmenté entre 2013 et 2014, précise le DailyMail. Ni une ni deux, l’amalgame a été fait avec l’avènement des médias sociaux, telles que les applications de rencontres utilisées fréquemment afin de trouver (rapidement) un partenaire sexuel.

Faisons-nous l’avocat du diable… Taper sur ces applications est compréhensible, encore qu’elles n’aient pas inventé le « coup d’un soir » ou l’absence de port de préservatifs. S’il faut faire attention, il est un peu réfractaire d’incriminer uniquement les applications de rencontre dans la lutte contre les MST.  Ici, l’expression est appropriée, mieux vaut-il sans doute prévenir que guérir…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bah moi j’utilise Grindr mais je mets des capotes, je vois pas le problème… Mais j’y pense, ça existe pas encore les capotes connectées?!

    1. l’acte orale est beaucoup pratiqué sans capote, il n’en reste pas moins un vecteur de transmission :) Pipe à la capote c’est comme manger un ChuppaChups avec l’emballage ahah (la métaphore m’a fait intérieurement rire, je me devais de la partager :) )

  2. « modifié le paysage sexuel et rendent aujourd’hui le sexe aussi accessible que de se faire livrer une pizza à domicile »

    Ouais bah moi j’attends encore hein.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité