Boogie Dice : Les premiers dés programmables et motorisés

dés une

Grâce à une campagne Kickstarter qui tente de lever 50 000 dollars, les créateurs de Boogie Dice espèrent lancer des dés à jouer. A ce tarif, on imagine bien que ce ne sont pas de simples cubes pourvus de chiffres, ceux-ci sont programmables et capables de rouler de façon autonome.

Conçu pour être un accessoire de jeu universel, Boogie Dice a l’ambition de remplacer l’ensemble des dés statiques. Ils se connectent à un application pour smartphone, permettant aux joueurs d’ajuster les paramètres tels que la durée, le son émis ou encore la couleur des LEDs.

dés

Motorisés, ils n’ont même pas besoin que vous les lanciez, ils se mettront à s’actionner au simple son d’un claquement de doigts. Sur une charge complète, le Boogie Dice peut rouler jusqu’à 30 minutes en continu, soit environ 500 activations. Vos parties de Monopoly vont enfin passer à la modernité.

Les ingénieurs derrière ce projet ont fait un travail impressionnant, en plus de capteurs électroniques en tout genre intégrés au sein des cubes, ceux-ci sont parfaitement équilibrés et garantissent un résultat aléatoire.

S’ils seront compatibles avec n’importe quel jeu, les concepteurs leur ont consacré un opus spécial, délivré en fonction de l’aide apportée sur le site de financement participatif. Si tout se déroule bien, ils seront disponibles en mars 2016, moyennant une vingtaine d’euros pièce.

Tags :Sources :kickstarter
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Des dés connectés et motorisés… A quel prix ? Une application aurait largement suffit pour le même résultat. Je ne vois pas bien l’intérêt.

    1. App par-ci, app par-là… Les adeptes de l’immatériel ont parlé! Mais quel intérêt, l’app? Alors que des bouts de papier numerotés de 1 à 6 à tirer au sort d’une large chaussette auraient largement suffit pour le même résultat! : )

  2. Impressionnant de technologie et fun, mais gadget et ridicule. Ça fait penser à une invention Shadock ! Pourquoi pas inventer l’échelle pour monter et l’échelle pour descendre, tant qu’on y est ?

    Le concept du dés c’est de le lancer soi-même, d’avoir un rapport avec la matière. De plus, seul un dé « classique » peut garantir un résultat 100 % aléatoire. La petite « magie » du dé, c’est que lorsqu’on fait un gros chiffre on a l’impression d’être lié aux éléments (c’est grâce à l’instant présent, la force de l’esprit, la façon de lancer… bien entendu en réalité le tout est aléatoire, mais tout le plaisir est dans cette sorte de petite « superstition »).

    Donc franchement, je ne vois pas l’intérêt.

  3. Lancer les dés, c’est tellement dépassé. Maintenant on ne peut plus rien faire sans faire intervenir un procédé électronique. Avant tu galérais pour trouver un dé, maintenant tu vas galérer pareil, mais en plus tu diras « merde, plus de batterie ». Quel progrès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité