La NASA publie 8 400 photos de ses archives des missions Apollo sur Flickr

NASA Apollo Flickr

Les missions Apollo font l'objet d'un très grand nombre de photos, vous en avez déjà vu beaucoup. Mais à partir d'aujourd'hui, vous pourrez vous extasier devant les 8 400 photos, à la résolution de 1 800 dpi, prises par les astronautes de la NASA, publiées sur Flickr.

L’Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace américaine avait aussi donné des appareils photo Hasselblad à ses astronautes lorsqu’elle les a envoyés sur la Lune. Ces photos ont été préservées, nombre d’entre elles ont été numérisées, et la qualité a été grandement améliorée.

Aujourd’hui, toutes les photos (ou presque) prises sur la Lune, ou durant les voyages aller ou retour, se retrouvent sur Flickr. Et il aura fallu un certain temps pour en venir à bout. Selon Kipp Teague, du Project Apollo Archive, cet ambitieux projet a débuté en 2004. À l’origine, les images étaient traitées pour une résolution d’environ 1 000 dpi, mais la demande était tellement forte pour des résolutions plus élevées encore que Kipp Teague décida de tout reprendre depuis le début.

Les résultats parlent d’eux-mêmes. Les appareils Hasselblad sont connus pour capturer un niveau impressionnant de détails, lesquels sont extrêmement bien rendus après traitement.

Les amateurs seront donc ravis de parcourir le compte Flickr du Project Apollo Archive. À noter, les missions Apollo 7, 8, 9, 10 et 13 sont, pour l’heure, absentes. Certaines seront publiées bientôt, les autres devront attendre.

NASA Apollo Flickr nasa-8-400-photos-missions-apollo-flickr-2 NASA Apollo Flickr NASA Apollo Flickr

Tags :Sources :Compte Flickr du Project Apollo ArchiveVia :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Les amateurs de la theorie du complot vont se regaler a chercher les « erreurs » … vu que d apres eux nous ne sommes jamais alles sur la lune.
    peut etre qu une petite partie d entre eux se dira enfin que 8400 photos ca fait un peu beaucoup pour un truc sense etre realise en studio …

      1. Pfff, toujours la même antienne : » Ceintures de Van Allen, gna gna gna ! »
        Allez pour faire court, un petit rattrapage :
        Une exposition, même de courte durée, aux parties les plus intenses de ces ceintures de radiations étant fatale, la protection des astronautes par un blindage adéquat et la sélection de trajectoires minimisant l’exposition a été nécessaire. Ils ont passé quelques minutes dans la ceinture intérieure constituée de protons énergétiques et une heure et demi dans la ceinture extérieure constituée d’électrons de faible énergie. L’inclinaison de la Lune était telle que les tores n’ont pas été traversés en leur centre et la trajectoire a évité les sections les plus énergétiques3.

        Au final, les doses reçues lors des missions lunaires — incluant la traversée de la ceinture et l’exposition aux rayonnements cosmiques — furent relativement faibles. Les astronautes d’Apollo 14 furent les plus exposés avec une dose absorbée au niveau de la peau de 1,14 rads soit 11,4 milligrays4. En considérant un facteur de pondération pour la peau de 0,01 et un facteur de pondération pour les rayonnements de 20 (cas le plus pénalisant), les astronautes d’Apollo 14 ont reçu une dose de 2,24 millisieverts ; par comparaison, la limite annuelle pour les travailleurs du secteur nucléaire en France est de 20 millisieverts5.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité