Facebook intègre ses Réactions pour épauler le bouton « J’aime »

Facebook Réactions

Il y a quelques semaines, Mark Zuckerberg avait étonné tout le monde en annonçant travailler non pas sur un bouton "Je n'aime pas" mais sur un moyen de montrer de l'empathie envers une publication et/ou son auteur. Voici aujourd'hui les Réactions Facebook, six émoticônes pour montrer ce que vous ressentez.

Amour, rire, joie, étonnement, tristesse, colère. Voici les six émotions que vous pourrez faire passer en plus du classique « J’aime ». Il suffira d’ailleurs de passer votre souris sur le bouton « J’aime » pour les voir apparaître ou d’appuyer sur le bouton « J’aime » si vous êtes sur mobile. Malheureusement, pour l’heure, seuls les utilisateurs espagnols et irlandais peuvent profiter de la nouvelle fonctionnalité, l’occasion pour Facebook d’étudier l’utilité véritable de la chose.

Facebook Réactions

Ces Réactions se déploieront évidemment sur mobile et sur la version bureau du réseau social et dans tous les posts de votre fil d’actualité, fussent-ils originaires d’amis, de pages/comptes que vous suivez ou de publicités. À noter, il n’est pour l’heure pas prévu de les intégrer dans Messenger ou tout autre produit appartenant au réseau social – même si cela prendrait par exemple tout son sens dans Instagram -.

Voilà qui devrait donner aux utilisateurs davantage de moyens d’exprimer leurs sentiments et autres publicitaires/annonceurs et autres professionnels de nouveaux moyens d’analyser les réactions de leurs clients… À suivre !

Facebook Réactions

Tags :Via :TechCrunch
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Finalement, c’est pire que le bouton « j’aime pas ».

    Après l’acédie, l’orgueil, la gourmandise, la luxure, l’envie, facebook démocratisa la colère.
    Le dictionnaire Larousse qualifie la colère ainsi :
    Etat affectif violent et passager, résultant du sentiment d’une agression, d’un désagrément, traduisant un vif mécontentement et accompagné de réaction brutales.
    Le dictionnaire de l’internaute la qualifie comme ça :
    Grande irritation, violent emportement qui se traduit par de l’agressivité.

    Est-ce bien la dernière innovation dont on a besoin dans le monde ?

      1. Pour donner des leçons, peut-être faudrait-il commencer par écrire correctement…
        « une meilleurE », par exemple mais également connaître un peu l’anglais, « angry » n’est pas un verbe et ne se traduit pas par « le fâcher » ni « se fâcher » d’ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité