Cette époque où Call of Duty vous laissait tirer à vue dans un aéroport…

Call of Duty : Modern Warfare 2

Les jeux vidéo de tir à la personne, les FPS, ont souvent des scénarios similaires : vous êtes dans la peau d'un gentil et vous devez vous débarrasser des méchants, peu importe comment, à travers différentes missions. Rares sont les jeux à vous permettre de passer une mission avant même de la jouer. C'était le cas dans Call of Duty : Modern Warfare 2.

Sorti en Novembre 2009, cet énième opus de la saga Call of Duty proposait aux joueurs une mission radicalement différente du gentil contre les méchants. Dans « No Russian », vous incarnez un agent de la CIA sous couverture, infiltré dans un groupe terroriste russe sous les ordres de Vladimir Makarov. Ceux-ci débarquent dans un aéroport russe et se mettent à tirer sur de parfaits innocents.

Difficile, voire choquant même, pour certains joueurs de se mettre dans la peau d’un terroriste. De fait, le jeu proposait, au démarrage de la campagne solo, l’écran ci-dessous, permettant ou non de demander, le moment venu, de passer ladite mission – et ce sans pénaliser l’obtention des succès -.

Call of Duty : Modern Warfare 2

Il faut dire que ce n’était pas banal. Sitôt entrés dans l’aéroport, les balles fusent, les corps sans vie se multiplient, et vous êtes là, arme à la main, sans trop savoir quoi faire. Certains ont joué « le jeu », tirant à tout va. Pourtant, vous auriez très bien pu aller au bout de la mission sans tirer une seule balle. C’est cette courte hésitation que cherchaient à vous faire vivre les développeurs.

Évidemment, la sortie du jeu ne s’est pas déroulée sans accro. En Allemagne et au Japon, le jeu avait été modifié pour signifier un échec de la mission si vous tiriez sur le moindre civil. En Russie, « No Russian » a tout simplement été supprimée. Et le débat sur l’impact de la violence dans les jeux vidéo fut relancé.

Aujourd’hui, les jeux de ce genre se multiplient, la série Call of Duty se poursuit, mais rien dans ces titres n’aura fait autant parler que la mission « No Russian ».

Ci-dessous, la vidéo de ladite mission – potentiellement dérangeante, donc – :

Tags :Via :Kotaku
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Si G bien compris, dance jeu, le player : il faux kill tue des gens, mais il ne 100 netté parent du conte jusque là !
    G bon ? ,,,, (allah Dictée)

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. excellent article vraiment, plein d’infos, bien au courant des nouveautés, merci beaucoup pour ce très bon article bien au courant des nouveautés et absolument pas copié collé d’un article existant. Déjà qu’il n’y a absolument pas de nouvelle info, en plus on sait pas d’où ça sort. Bravo, c’est du grand journalisme !

  3. J’ai le souvenir d’avoir joué la mission comme dans la vidéo : en tirant dans tous les sens.

    Sérieux, des gens se sont sentis gênés / offensés ? Peut-être parce que la moyenne d’âge est de 12 ans sur Call Of ? J’y ai joué en tant qu’adulte, j’ai donc facilement fait la différence et j’ai plutôt été choqué que mon personnage se fasse abattre à la fin, non pas que c’était choquant en soi, mais je ne m’y attendais surtout pas du tout.

  4. Bon sang ! De là a faire un Amalgame entre un jeux vidéo et la réalitée, on tombe toujours plus bas dans l’intelligence moyenne !!!

    C’est que j’en ai buté des milliards de Pixels depuis que je joue au jeux Vidéos, un vrai Génocide !!!

    Ca fait toujours plus polémique un jeu vidéo ou l’on supprime du « Virtuel » QUI N’EXISTE PAS, que des combats réels ou de vrasi soi-disant « Êtres Humains » en massacrent d’autres !!!

    1. Exact.
      A mon avis, c’est des techniques marketing pour faire parler du jeu.
      Tu vas pas me dire que c’est pas à la hauteur de d’écraser des gars en voitures ou tuer des flics (référence à GTA).
      Dans le dernier Tomb raider, Lara se fait violer … C’est trouvé cette scène choquante sachant que des mioches de 13 ans (désolé pour le terme) jouent à ce jeu.
      A l’époque de CS 1.6, on était des terroristes qui posaient des bombes et aujourd’hui je n’ai aucunes séquelles

      (Humour) .. enfin, je crois.

  5. Pour une fois, au contraire, je saluerai la prise de risque de cette licence d’habitude très planplan et d’ajouter que j’ai adoré cette mission… »et n’oubliez pas…pas de Russe! »

  6. Cette mission était vraiment sympa.

    Elle était intéressante sur le point de vue de l’histoire, et comment les terroristes pouvaient déclencher une guerre entre les us et la russie.

    Elle faisait réfléchir d’un point de vue éthique:  » si j’étais réellement à la place d’un agent infiltré, est ce que je tirerai ? »

    Et puis la fin était magique.

    Et puis c’était sympa de tirer dans tous les sens et tout péter…
    J’ai dû la refaire une centaine de fois XD

    Pourtant je l’ai jamais fait en vrai… J’en ai même pas envie…
    Ça fait aussi 20 ans que dans tous mes jeux vidéos, on me fait buter de l’allemand à la chaîne ( au total c’est un vrai genocide) pourtant, je ne l’ai jamais fait en vrai non plus…

    Et j’ai envie de dire, c’est aux parents de s’assurer que leur gosse de 10 ans ne rentre pas en contact avec cette violence s’il est faible psychologiquement…

  7. En revanche leur coup marketing de faire croire à un attentat en Asie pour la promotion de BlackOpsIII c’était tordu, sachant que ça arrive régulièrement la-bas :-/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité