LEGO refuse des briques à un artiste dissident chinois, le web organise la collecte !

Ai Weiwei LEGO

On peut tout faire, ou presque avec des LEGO... encore faut-il avoir des LEGO à disposition. L'artiste chinois dissident Ai Weiwei avait besoin d'une grande quantité de briques en plastique pour une exposition en Australie. Réponse de la marque danoise : "Je suis profondément désolé de vous informer que nous ne sommes pas en mesure de soutenir l'exposition Andy Warhol | Ai Weiwei en validant votre commande."

L’artiste s’est évidemment empressé de commenter la situation sur les réseaux sociaux : « Le refus de LEGO de vendre à un artiste est un acte de censure et de discrimination« , y voyant là l’envie de LEGO de s’attirer les faveurs du gouvernement chinois pour ne pas perdre un important marché et gêner l’ouverture du parc Legoland à Shanghai.

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le web se mobilise. De nombreux internautes ont alors proposé d’envoyer leurs briques pour permettre à Ai Weiwei d’achever son œuvre. Un élan de générosité qui a touché le dissident chinois. Cela lui a d’ailleurs donné l’idée de se lancer dans une nouvelle œuvre, pour « défendre l’art politique« … en LEGO bien sûr : « Ai Weiwei Studio annoncera bientôt plus de détails et une collecte de briques sera organisée dans plusieurs villes […] afin de lutter contre cette attaque envers la créativité et la liberté d’expression.« 

Tags :Via :Huffington Post
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. LEGO « Dans les cas où nous recevons une demande directe d’achat de briques Lego en grande quantité, et lorsque nous savons que ce projet s’inscrit dans l’affirmation d’une position politique, nous refusons donc poliment la demande.  »

    donc aucune censure juste l’application d’un principe pour tous que ce trublion sans talents qui nous est vendus par la société du spectacle marchand ne semble pas vouloir comprendre.

    ce gus buzz sur tout ce qui bouge voilà tout et les veaux d’internet eux cavalent comme d’hab sans jamais réflechir.

    1. Bonjour

      @lampoule
      En France le refus de vente est illégal. Je ne sais pas comment cela se passe dans les autres pays.
      Concernant le projet « artistique » je n’ai pas plus d’opinion que ça.
      Mais quand on associe art et Andy Warhol cela me fait plus que peur quand au résultat ! :-(

      A+

      Olivier

      1. Lego ne refuse pas de lui vendre des briques, juste de lui faire le prix de gros en raison de la portée politique du projet.

        Par ailleurs le jours où un prisonnier torturé de Guantánamo aura autant accès aux médias que ce Weiwei qui a fait 80 jours de prison pour VIP en Chine qu’on me prévienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité