Jeux vidéo : notre guide gaming de cette fin d’année 2015

guide gaming

Alors que la Paris Games Week bat son plein, on en profite pour vous offrir un guide gaming en forme de bilan, à quelques semaines de la fin de l'année 2015. Un guide un peu différent, parce que traitant du jeu vidéo dans son ensemble, autant par son approche casual/grand public que hardcore gaming. Si tant est que ces deux notions veulent encore dire quelque chose, à l'heure où les barrières entre ces deux "mondes" tendent à céder. Car qu'importe la plate-forme, le principal, c'est qu'on prenne son pied, n'est-ce pas ?

Du côté des jeux vidéo « traditionnels »

Until Dawn (PlayStation 4)

Lorsque l’on évoque les jeux nous ayant marqué cette seconde moitié d’année 2015, le premier titre qui nous vient à l’esprit n’a rien de commun. Il s’agit d’Until Dawn, un titre développé par Supermassive Games sur PlayStation 4, un peu dans la veine d’un Heavy Rain. Sorte de film d’horreur interactif dans lequel vous allez pouvoir décider du sort des protagonistes, il s’appuie sur son ambiance délicieusement décalée, reprenant à son compte tous les codes du (bon) « slasher », sans manquer de s’en moquer de temps en temps. Un peu linéaire par fois, mais tellement différent de tout ce qui se fait habituellement qu’on ne peut que vous le recommander.

Halo 5 : Guardians (Xbox One)

Aux manettes de ce nouvel opus de la saga Halo, 343 Industries prouve qu’il est capable de faire aussi bien, voir même peut-être mieux que Bungie. Après un Halo 4 un peu en deçà de nos espérances, cet opus (temporairement ?) exclusif à la Xbox One en mesure d’offrir un 60 fps constant prouve que la saga est toujours aussi agréable à jouer au pad. Et malgré sa campagne solo relativement courte – il vous faudra moins de 10 heures pour en venir à bout -, Halo 5 : Guardians arrive à s’en tirer avec les honneurs grâce à sa partie multijoueur sacrément bien calibrée, accueillant même un mode dans lequel vous allez pouvoir vous tirer la bourre à 24 joueurs sur la même map.

Uncharted : The Nathan Drake Collection (PlayStation 4)

Avant de lancer Uncharted 4, Naughty Dog fait dans le recyclage, et en profite pour porter sur PlayStation 4 les trois premiers opus de sa série fétiche. Quand bien même, ce n’est pas le studio qui s’est chargé de cette adaptation, mais Bluepoint Games. Qu’importe : le job est bien fait, et on retrouve avec plaisir des titres cultes en résolution 1080p à 60 fps. C’est malgré tout là l’occasion de se rendre compte qu’Uncharted premier du nom n’était pas si révolutionnaire qu’on a voulu nous le faire croire lors de sa sortie en 2007. Mais mise à part ça, quel pied de retrouver les épisodes Among Thieves et Drake’s Deception !

Super Mario Maker (Wii U)

La Wii U est relativement peu représentée dans cette sélection. Rassurez-vous : on le regrette autant que vous. Mais impossible de faire l’impasse sur Super Mario Maker, l’une des surprises de cette année 2015 dans laquel Nintendo donne (enfin) les clés aux joueurs. Armés du Wii U GamePad, ce pad en forme de tablette tactile, les gamers inspirés ont ici l’occasion de créer leurs niveaux rêvés de Super Mario, en piochant dans les bases de données de la plupart des épisodes marquants de la saga. Résultat : le titre bénéficie d’une durée de vie virtuellement illimitée. Pour le moment, la communauté s’en donne à coeur joie, et on peut s’essayer à des niveaux souvent originaux, parfois affreusement difficiles, mais globalement réussis. Un indispensable pour n’importe quel amoureux du genre de la plate-forme 2D.

NBA 2K16 (PlayStation 4/Xbox One)

Régnant sans partage dans le secteur des simulations de basket sur consoles, la licence NBA 2K nous revient comme chaque année au travers d’un épisode remis au goût du jour. Armé d’un gameplay toujours aussi exclusif, ne laissant aucune place au hasard, le titre de 2K se démarque cette année par son mode carrière imaginé par Spike Lee. Oui, vous avez bien lu : le réalisateur américain a été invité à imaginer une histoire originale, nous proposant de suivre les traces d’un jeune rookie rêvant de faire son entrée en NBA. Malheureusement, dans les faits, ce mode de jeu ne tient pas toutes ses promesses, la faute en grande partie à sa linéarité. Mais qu’importe : la beauté du titre, autant que son réalisme ne devraient pas manquer de faire craquer les fans de la balle orange, surtout face à un NBA Live 16 très loin du compte.

Metal Gear Solid V : The Phantom Pain (PlayStation 4/Xbox One)

Nul doute que le 5ème opus de la saga Metal Gear Solid fera date. Ne serait-ce parce qu’il devrait être le dernier épisode directement géré par Hideo Kojima, ce dernier ayant depuis pris ses distances avec Konami. Et même s’il aura fallu patienter 7 ans avant de découvrir The Phantom Pain, on pardonnera tout à son créateur, qui signe ici l’une de ses réalisations les plus ambitieuses, où rien n’a été laissé au hasard. Résumer un titre de cette envergure en quelques lignes serait bien présomptueux, alors on se contentera simplement de dire que Kojima… a fait du Kojima. Toujours aussi dirigiste, Metal Gear Solid V : The Phantom Pain met énormément de temps à démarrer, et pourrait bien en démoraliser plus d’un. Mais une fois lancé, quel pied.

FIFA 16 (PlayStation 4/Xbox One)

Etonnement, FIFA 16 était très attendu au tournant. Il faut dire que FIFA 15 sera largement passé à côté de ses objectifs. Heureusement, EA Sports a corrigé le tir. Indispensable face à un PES 2016 impeccable, et qui n’a finalement jamais été aussi prêt de détrôner le roi FIFA. Ce ne sera pourtant pas encore pour cette année, ce dernier s’étant armé d’un nouveau système de passe, et remis de l’ordre dans ses défenses. Ses gardiens sont également plus fiables, et l’arrivée du football féminin n’est pas non plus à occulter.

Batman Arkham Knight (PlayStation 4/Xbox One/PC)

On termine cette sélection en vous rappelant non seulement que Batman Arkham Knight a frappé fort, mais que sa version PC devrait être disponible d’ici quelques heures. L’occasion de vous lancer dans une aventure rendant une fois de plus hommage au chevalier noir, et ce même si l’effet de surprise n’est plus. Développé par Rocksteady Studios, le titre multiplie les rebondissements et n’hésite pas à multiplier les scènes d’action – quitte à frôler l’overdose – dans un Gotham City sublimé grâce à l’utilisation intelligente de l’Unreal Engine. Et puis, le simple fait de savoir qu’il est possible de se placer derrière le volant de la Batmobile devrait en pousser plus d’un à se laisser tenter…

Du côté des jeux indés

Les jeux indés ne sont plus à la marge. Désormais autant suivi que les titres « traditionnels », parfois même plus, ils ont tendance à se multiplier comme des petits pains sur les marchés de jeux. Cette année, on aura particulièrement apprécié Rocket League, un jeu de football dans lequel les joueurs humains ont été remplacés par des bolides. Vu comme ça, ça pourrait annoncer une catastrophe, surtout que ce n’est pas la première fois qu’un développeur se frotte à ce mélange des genres. Etonnement, cette fois, ça marche. Tellement bien que Rocket League mérite sa place dans votre ludothèque, qu’importe que vous soyez habituellement allergique au ballon rond.

Ôde aux jeux d’action en 2D, Broforce est également l’un des titres nous ayant le plus occupé en cette seconde moitié d’année avec Not A Hero, le dernier jeu du studio Roll7 à l’origine de OlliOlli, ce jeu de skate old-school en 2D. Dans ce jeu où il est impossible de sauter (sic !), ça pétarade dans tous les sens, et pourtant, ce n’est jamais linéaire. Un exploit.

Pour en terminer avec les jeux indés, notons l’arrivée de Smite, excellent MOBA s’il en est sur Xbox One. Gratuit, il intègre bien entendu des achats in-game. A la différence de ses concurrents, Smite a fait le choix d’une vue non pas du dessus, mais à la troisième personne. Et mine de rien, ça change pas mal de choses. Ce simple point mérite qu’on s’attarde sur la production de Hi-Rez Studios.

5 jeux mobiles pour s’occuper dans les transports

S’il fallait ne retenir que 5 jeux mobile pour nous occuper dans les transports, dans les W.C, au lit, au bureau, ce serait ceux-là. Downwell tout d’abord, un jeu aux graphismes minimalistes qui nous rapelle on ne sait trop pourquoi l’infernal Super Meat Boy. On a déjà vu pire, niveau inspiration. Impossible aussi de passer à côté de Fallout Shelter, le jeu de gestion inspiré par la célèbre licence de Bethesda Softworks vous proposant de gérer votre abri et ses résidents. Attention, hautement addictif…

Inspiré par les OutRun et consorts, Horizon Chase – World Tour est un bel hommage aux jeux de course des années 80. Avec ses graphismes colorés et sa prise en main impeccable, ce titre mérite qu’on s’y attarde, au moins autant que PAC-MAN 256, une version de Pac-Man hautement addictive, et qui contre toute attente se permet de réinventer l’expérience d’un titre qu’on pensait connaître par coeur. Enfin, les plus courageux pourront s’attaquer à Vainglory, de notre point de vue le meilleur MOBA actuellement disponible sur mobile. Attention, il est plutôt ardu à maîtriser !

Et si je veux jouer sur tablette tactile ?

Le jeu sur tablette tactile n’est évidemment plus négligeable en 2015. Les « grands » éditeurs ont investi le secteur, aux côtés de nouveaux studios très talentueux, et ce n’est pas pour rien. Pour jouer sur tablette, nous aurions deux terminaux à vous proposer. L’iPad Air 2 d’une part – même si l’iPad Air de première génération fera largement l’affaire, d’autant plus qu’il est plus accessible en terme de prix -, et la Predator 8 d’Acer d’autre part.

Acer Predator 8

Cette dernière, moins connue, est clairement orientée gaming. Son design agressif se voit complété par un écran de 8 pouces exploitant la technologie Predator ColorBlast offrant une résolution de 1 200 × 1 980 pixels, un processeur Intel Atom x7-Z8700, un GPU Intel HD, 3 Go de RAM, Android 5.1 Lollipop, 4 haut-parleurs, une technologie de retour tactile Predator TacSense (oui, une tablette peut vibrer…), le tout pour un prix fixé à 349 euros.

En terme de jeux, autant dire qu’il y a à boire et à manger. On trouve autant des MOBA, des MMO, des jeux de reflexion, de cartes, d’arcade, etc. de grande qualité, dont de nombreuses adaptations de titres console. Parmi nos coups de coeur spécialement taillés pour les tablettes, on citera pèle-mêle Hearthstone, Vainglory, Monument Valley, Oddworld: Stranger’s Wrath, XCOM : Enemy Within, Transistor, Geometry Wars 3, Banner Saga, Oceanhorn, Grim Fandango Remastered, etc.

L’option Apple TV

Apple TV

La nouvelle Apple TV est désormais disponible, à 179 euros dans sa version 32 Go. Que fait-elle dans cette sélection ? Et bien, elle est désormais dotée d’une compatibilité avec l’App Store d’Apple. Comprenez que la plupart des éditeurs devraient se ruer sur l’occasion pour adapter leurs jeux, sachant que le petit boîtier peut fonctionner de paire avec une manette Bluetooth. Déjà, vous allez pouvoir profiter de Rayman Adventures, Shadowmatic, Guitar Hero ou Manticore Rising. Et ce n’est que le début. Et si votre prochaine console, c’était justement cette Apple TV ?

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Bref, pas grand chose.
    Que du neuf avec du vieux. Pathétique.
    La production de jeux vidéo prends le même chemin que le cinéma : toujours les mêmes films, les mêmes scénario, les mêmes histoires éculés. Du politiquement correct, ne pas choquer le peuple qui pourrait se mettre à réfléchir, faire de la soupe pour tous.

  2. Tout les sites de jeux videos s’accordent à dire que la campagne d’Halo dure environ 15 heures, il n’y a que vous pour dire qu’elle fait moins de 10h, en meme temps vu le niveau de vos journalistes ca ne m’étonnerais pas que vous ayez fais la campagne en mode ultra facile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité