À Prague, les SDF servent de bornes WiFi…

Prague SDF borne WiFi

Pour assouvir notre besoin d'être connecté en permanence, tous les moyens sont bons, ou presque. Les villes multiplient les points d'accès, le mobilier urbain y participe souvent. Mais à Prague, en République tchèque, un projet suscite la controverse. Il s'agit de proposer aux SDF de servir de borne WiFi et de station de recharge USB.

L’association tchèque Wifi4Life fournit ainsi un routeur WiFi et une station de recharge USB aux sans domicile fixe qui souhaitent participer en échange de repas, de vêtements, d’une indemnité de 5€ par jour et d’un logement…

L’initiative avait vainement tenté de lever des fonds via une campagne de crowdfunding : un échec cuisant, seuls 388€ sur les 5 500€ avaient été récoltés. Cela n’a pour autant pas empêché le lancement de l’opération dans la capitale tchèque, grâce notamment à Kamil Krtil, un sans-abri d’une cinquantaine d’années.t

Pour respecter son contrat, l’homme doit passer huit heures assis dans la rue, près d’une station de métro entre 8 heures du matin et 17 heures, du Mercredi au Dimanche : « Ce routeur est moins lourd à porter que des journaux. D’autant que lorsque l’on veut vendre des magazines, on doit d’abord les acheter, et ensuite faire de l’argent avec. Avec ce système, je n’ai pas besoin d’argent pour démarrer. » Avec un T-shirt noir annonçant « Free wifi for Charity », Kamil Krtil doit aussi être « sobre » et « souriant » en toute occasion.

Si Lubos Bolecek, à l’origine de cette initiative, est convaincu de l’intérêt de sa démarche, Christophe Louis, président du collectif Les morts de la rue, lui, reste sceptique : « Ce qui me gêne dans ce projet, c’est qu’on maintient les gens dans la rue au lieu de les aider à en sortir. On leur demande de rester figé toute la journée dehors, comme un poteau wifi. Ce n’est pas un emploi, c’est peu valorisant, c’est même dégradant. C’est nier la difficulté d’être dans la rue. » Selon lui, on pourrait cela dit aller plus loin dans la démarche : « Qu’on installe des kiosques à wifi, où la personne serait à l’abri, avec un vrai salaire et des droits sociaux, et pas juste une indemnisation et des vêtements. Là, on pourrait créer un véritable lien social. Être considéré comme une borne ne va pas pousser les passants à venir discuter avec ces sans-abri. » Et vous, qu’en pensez-vous ? Dites-nous tout dans les commentaires.

Tags :Via :BFM TV
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Votre deuxième idée edtaremos meilleur, servir de pipeau wifi, toute ls
    Journée, c’est terrible, ez sans bouger
    Et surtout n maintenant dans la saison
    Fro ide, que les autorités créent une autre favor d’aider les SDF. Sans travail
    Sans domicile, et sans filet social, ils sont considérés comme n’importe quoi!
    Dégradant, su lieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité