StopPV.com, le service qui voulait vous aider à faire sauter vos PV

StopPV.com

Avec l'avènement du web 2.0, de nombreux services ont été portés sur Internet. Les services juridiques, notamment, fleurissent désormais. Besoin d'un avocat pour des conseils ? C'est possible via le Net. Besoin de "faire sauter un PV" ? C'était "possible" grâce au service StopPV.com.

Yohan Dehan et Allan Schinazi avaient créé StopPV.com il y a quatre ans alors qu’ils étaient encore étudiants en droit à l’Université Paris-Est Créteil (UPEC). Des cabinets spécialisés en droit de la route n’avaient pas mis longtemps à les attaquer en justice pour « exercice illégal de la profession d’avocat« .

Aujourd’hui, avec leur examen du barreau en poche, les deux compères peuvent exercer en qualité de « conseil ». En Juillet dernier, leur application est en ligne. On ne peut plus simple, elle permettait aux automobilistes de prendre une photo du PV, de l’envoyer par mail au cabinet d’avocats et ceux-ci indiquaient alors les chances de voir leur amende annulée. « Les irrégularités de procédure sont nombreuses et elles nous permettent souvent d’obtenir l’arrêt des poursuites« , résultat, entre 80 et 90%, les deux hommes obtiennent gain de cause.

Selon le dossier, les tarifs varient, évidemment, passant de 20€ pour un stationnement gênant avec fourrière à 85€ pour un feu rouge ou un excès de vitesse. Si représentation devant les tribunaux il devait y avoir, il fallait compter entre 300 et 1 000€ supplémentaires… Finalement, plus de mille automobilistes auraient téléchargé cette application, Flash Avocat, en seulement trois mois.

Reste que ce service n’était pas du goût de certains. Depuis sa création en 2011, les actions contre le site StopPV.com et ses fondateurs se sont multipliées. Amendes, interdictions diverses, le parcours fut, et sera encore, semé d’embûches. Le site original est d’ailleurs totalement inaccessible aujourd’hui. Pour autant, il semble que le concept intéresse déjà d’autres pays… À suivre !

Tags :Via :Le Point
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Ce n’est pas cela. Ce qui se passe, c’est que l’état multiplie les normes et les contraintes mais ne les respectent jamais lui même.

      Vous voulez un exemple récent ?
      Le ministère de la Justice a été épinglé pour employer 40 000 personnes non déclarées (du travail au noir donc).

      De ce fait il est normal et souhaitable que les avocats continuent à pointer du doigt les contradiction de l’état … sinon cela voudrait dire que tout le monde est corrompu ou que nous sommes en dictature.

  1. Ah parce que la France c’est une démocratie? 😀 En apparence peut être mais les gouvernements feront toujours ce qu’ils envie quand ils ont envie…
    A coté de la Suisse par exemple, la France est une jolie dictature…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité