Impression 3D en 2015 : De la construction de pont aux infrastructures spatiales !

Base lunaire par impression 3D

En matière de construction réalisée par impression 3D grande échelle, on connait les projets un peu fous des Hollandais et des Chinois ainsi que les grandes promesses faites par les Américains et les Emiratis. Mais où sont passés les Frenchies sur ce marché prometteur ?

On peut les trouver jusqu’à vendredi sur le Salon Batimat, au parc des expositions Paris Nord Villepinte. Ils sont douze architectes, ingénieurs et scientifiques et leur start-up s’appelle XtreeE.

La jeune pousse française a fait sa première apparition au Salon 3D Print Lyon en septembre dernier. Elle a pris ses racines au sein de l’ENSA Paris-Malaquais (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture) dans le terreau d’un projet étudiant baptisé DEMOCRITE et issu du laboratoire PIMM du Conservatoire national des arts et métiers.

Puis ses forces vives ont décidé de passer rapidement aux choses sérieuses par la création d’une véritable entreprise. Son but : intégrer la technologie de l’impression 3D grande échelle dans le secteur de la construction, grâce à son offre de fabrication et d’expertise. Car XtreeE ne se contente de montrer son savoir-faire, elle crée, fabrique, développe des robots et conseille.

Pour cela, trois pôles ont été imaginés pour accompagner au mieux, dans la diversité de leurs problématiques, les professionnels du bâtiment et de l’ingénierie. Le pôle Consulting est là pour fournir cette expertise afin d’intégrer concrètement cette technologie à la chaîne de fabrication. Le pôle Manufacturing propose, comme son nom l’indique, des produits semi-finis ou finis, essentiellement des formes complexes. Enfin le pôle Technologies s’attache à la robotique et devrait se développer dans les années à venir pour adapter celle-ci à la diversité des marchés, des usages et des demandes des pros.

Sur le site de la start-up, on peut déjà découvrir les projets réalisés comme ces deux murs en béton ainsi qu’un pavillon.

3D-Printed Concrete Wall (curved)

3D-Printed Concrete Wall (curved) – XtreeE

Permettre aux architectes de créer en toute liberté

Le but avoué de XtreeE : permettre aux architectes de laisser libre cours à leur créativité, libérée des contraintes de coûts, en imaginant des machines et une méthodologie capables de fabriquer toute forme complexe, strictement optimisée, sans surcoût, ni abus de matière. Ces promesses permettent pour eux de répondre à deux préoccupations majeures du domaine : Comment construire plus, plus vite, à moindre coût, sans gâchis de matériaux et ainsi faire face à des enjeux financiers et environnementaux de plus en plus urgents.

La seconde concerne la standardisation de la construction, un reproche qui revient souvent quand il s’agit de cette nouvelle technologie. XtreeE croit pour cela aux formes complexes, à valeur ajoutée, qui pourraient être possible pour tous les architectes – même avec un budget limité -. L’entreprise veut entrer dans la cour des grands en cherchant des partenaires industriels comme LafargeHolcim que l’on retrouve dans leurs deux projets de murs.

Car la course à l’impression 3D grande échelle a commencé.

Pour le moment, les robots imprimantes interviennent dans la fabrication d’éléments assemblés ensuite par l’homme. Ce qui réduit déjà de façon conséquente le temps de construction, son coût et les malfaçons. C’est le cas du Chinois Winsu qui a réalisé dix maisons de 200 mètres carrés en vingt-quatre heures par l’impression de murs, montés ensuite par les ouvriers. De son côté, la start-up hollandaise MX3D a démarré le 16 octobre dernier l’impression d’un pont en métal à Amsterdam.

3D Steel Bridge - MX3D - Amsterdam

3D Steel Bridge – MX3D – Amsterdam

Les rêves ne sont jamais assez grands. L’imprimante 3D grande échelle fait également partie de l’aventure spatiale ! Elle participerait à la construction d’infrastructures sur la Lune ou même Mars. La NASA y travaille avec le Docteur Koshnevis de l’Université de Caroline du Sud, tandis que l’Agence spatiale européenne s’est amourachée de la D-Shape, l’imprimante développée par l’Italien Enrico Dini, en partenariat avec la grande agence d’architecture Forster + Partners. Où va-t-on s’arrêter, nul ne le sait, mais la course est aussi effrénée que palpitante.

Lunar base made with 3D printing large - Agence spatiale européenne

Lunar base made with 3D printing large – Agence spatiale européenne

Tags :Sources :Le MoniteurMaddyness
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité