Test : BlackBerry PRIV

BlackBerry PRIV

Le BlackBerry PRIV (pour PRIVacy, "vie privée" en français) est le premier vrai téléphone Android de la société, et il arrive avec ce qui a fait la renommée de BlackBerry : un bon clavier physique. Sur le papier, c'est un rêve qui devient réalité : enfin un appareil qui combine le meilleur d'Android (les applications) et de BlackBerry (les conversations texte et le clavier).

Cela paraît même presque trop beau pour être vrai, mais ça l’est. La question est : est-ce vraiment aussi bien ce que vous pensez ou n’est-ce qu’un doux souvenir de cette époque où les smartphones n’existaient pas et BlackBerry représentait ce qu’il y a de mieux ?

La réalité est quelque part entre les deux et ce test tentera de vous montrer ce que ça fait d’utiliser ce BB PRIV, pour que vous puissiez vous faire votre idée.

Contexte

Tout d’abord, laissez-moi vous dire comment j’utilise mon téléphone, pour que vous puissiez extrapoler selon vos propres habitudes.

Je l’utilise surtout pour les emails, Facebook, de la navigation web et quelques nouvelles applications. Cela représente 90% de mon activité sur le téléphone. Je reçois rarement des appels, j’en passe rarement aussi, et je joue uniquement si je me m’ennuie.

Je n’ai pas beaucoup d’applications, peut-être 25 maximum, et j’en utilise une dizaine très régulièrement, mon téléphone n’est donc pas un joyeux capharnaüm.

Batterie (excellente)

BlackBerry PRIV

BlackBerry ne sait que trop bien à quel point l’autonomie est un aspect critique de tout téléphone, et encore davantage pour les professionnels qui ont toujours représentaient leur base client. C’est pour cette raison que le BB PRIV intègre une batterie de 3 410 mAh, l’une des plus grandes capacités pour un smartphone de 5,4 pouces.

L’autonomie véritable, selon votre propre utilisation, est impossible à prédire avec de simples benchmarks. Cependant, pour un OS donné, la capacité de la batterie demeure le facteur le plus important pour cette autonomie réelle.

Il faut aussi considérer le fait que les techniques de recharge rapide peuvent remplir votre batterie en une heure et demie. Malheureusement, le PRIV ne supporte pas la recharge sans fil à sa sortie de la boîte. Cela aurait été appréciable.

Le PRIV a aussi un indicateur de charge très sympathique, une barre colorée sur l’écran OLED. Elle vous indique où elle en est sans qu’il y ait besoin d’allumer le téléphone.

Caméra (excellente, obturateur lent)

La caméra du BB PRIV embarque un capteur de 18 MP et un système de lentille à f2.2 « certifié par Schneider-Kreuznach » (un grand nom chez les fabricants de lentille). Elle a un système d’autofocus à détection de phase pour être très rapide et même un système de stabilisation optique d’image.

La qualité photo est, en général, très bonne. En pleine lumière du jour, les megapixels se traduisent en images très nettes et très jolies. En faible luminosité, elle s’en tire aussi très bien, on pourrait même la comparer avec celle du roi en place actuellement : le Galaxy S6. Dans certaines situations, le BB PRIV peut même faire mieux, notamment concernant le bruit et la finesse (grâce à des filtres d’image plutôt efficaces).

BlackBerry PRIV

Avec l’application par défaut du BB PRIV

BlackBerry PRIV

Avec le Galaxy S6 Edge+

BlackBerry PRIV

En faible luminosité, avec le BB PRIV

BlackBerry PRIV

En faible luminosité, avec le Galaxy S6 Edge+

Malheureusement, le BB PRIV réussit tout ceci au prix d’une obturation très lente, intolérable à l’heure actuelle. Le S6 prend sa photo quasiment instantanément tandis que le BB PRIV peut prendre une demie seconde (j’exagère un peu, mais la lenteur est notable). L’expérience utilisateur en est grandement affectée, et ce pour une différence de qualité à peine perceptible.

Cela est dû au fait que l’application caméra se repose énormément sur du post-traitement pour améliorer les photos. Il y a beaucoup de travail pour supprimer le bruit et adoucir le tout. Je ne suis pas sûr que cela justifie cette lenteur à l’obturation.

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez télécharger l’application caméra de Google, vous aurez une obturation bien plus rapide. Ce ne sera toujours pas aussi rapide qu’avec un Samsung, un iPhone ou un OnePlus, mais ça ira bien plus vite qu’avec l’application de base.

Et vous pouvez avoir les deux applications installées simultanément, ça vaut donc tout à fait le coup d’essayer. Sans ces filtres supplémentaires, la qualité finale paraît assez timide par rapport au Galaxy S6, mais le BB PRIV se classe certainement juste derrière, ce qui n’est pas rien.

Écran (très bon)

BlackBerry PRIV

La qualité de l’écran du BlackBerry PRIV est très bonne. Grâce à la technologie OLED, il est capable d’afficher de vrais noirs, très profonds, et le contraste est magnifique. En sortie d’usine, l’écran n’est pas aussi saturé que ceux de Samsung mais il est possible d’améliorer le tout via les paramètres.

Au-delà de la qualité, l’intégration dans le châssis du téléphone est bien réalisée, y compris au niveau des bords de chaque côté. Pour autant, cela ne vaut pas celle du Galaxy S6 Edge+ (qui récupère un « excellent » dans cette catégorie) et son ratio écran/châssis pourrait être meilleur – c’est plus visible lorsque l’écran est allumé -.

À propos, l’écran du PRIV aurait mérité une meilleure sélection de fonds d’écran par défaut… En voici quelques-uns (HD) si vous avez besoin.

Lorsque l’écran est éteint, l’intégration semble très bonne, la plupart des gens qui ont vu le téléphone ont d’ailleurs été impressionné par le design : « Wow, c’est un BlackBerry ? », voilà une réaction qui est revenue très souvent.

Design industriel (8/10)

BlackBerry PRIV

Puisque l’on évoque le design, parlons-en vraiment. Comme je l’ai déjà dit, je le trouve très réussi. Crée un téléphone avec clavier coulissant sans que le tout ne paraisse bizarre n’est pas une mince affaire, et le fait que les autres fabricants aient abandonné est une preuve supplémentaire.

Vous vous demandez peut-être en quoi cela affecte l’épaisseur de l’appareil, alors oui, cela a un impact. Voici une comparaison côte-à-côte avec des téléphones populaires comme l’iPhone et le Galaxy S6. Ceci devrait vous donner une bonne idée.

BlackBerry PRIV

En main, le BB PRIV laisse un très bonne impression, grâce à sa forme incurvée. En fait, si on ne s’intéresse qu’à sa forme, il ressemble fort au Lumia 920, qui était aussi très bien à ce niveau-là. Comme il est un peu plus épais que les iPhone ou les Galaxy, je le trouve plus simple à prendre en main, et le téléphone est, de fait, moins prompt à tomber (et à se casser).

BlackBerry PRIV

Le bouton d’alimentation est sur le côté gauche, les contrôles du volume à droite, ainsi qu’un bouton physique qui affiche une fenêtre pour gérer les sons et les alertes.

Sur le haut de l’appareil, l’emplacement pour la carte SIM et celui de la carte Micro-SD. Celui-ci est très bienvenu pour augmenter le stockage de l’appareil à moindre frais. Cela pourrait avoir son importance si vous avez beaucoup de pièces jointes dans vos emails, de photos, vidéos 4K ou films en HD.

En bas, on retrouve le classique port micro-USB et l’audio de 3,5 mm.

BlackBerry PRIV

L’arrière a une texture Carbon/Kevlar avec le logo BlackBerry en plein milieu. Et comme le logo BB est plutôt sympathique, l’ensemble est très classe. Mon exemplaire n’avait aucune inscription relative à l’opérateur, mais cela dépendra de votre pays et de votre opérateur. J’espère que BlackBerry minimise au maximum ces inscriptions.

La texture à l’arrière de l’appareil ne laisse pas apparaître les empreintes de doigt, ce qui est très appréciable lorsque votre précédent téléphone était fait de verre et de métal…

Je donne 8/10 à ce design parce qu’il est très réussi, et ce malgré la présence du clavier physique. Ceci dit, en terme d’esthétique pure, son épaisseur supplémentaire et les finitions générales ne peuvent le faire rivaliser avec les meilleurs appareils du moment.

Clavier physique

BlackBerry PRIV

Le point le plus frappant de ce PRIV, c’est le clavier physique, évidemment. Il se montre tout simplement en appuyant légèrement sur le bas de l’écran. Pour le reste, ça se fait quasiment tout seul.

Le clavier en lui-même paraît très confortable, c’est sans contexte le meilleur clavier coulissant que j’ai vu sur téléphone. Il écrase même le clavier que l’on rajouter au Galaxy S6.

Je ne suis pas certain qu’il soit aussi bon que celui du BlackBerry 9000, qui reste le nec plus ultra pour moi. Je sais, c’est injuste de comparer un clavier coulissant à un non-coulissant, mais je pense que les gens cherchent à savoir quel est le meilleur clavier, toutes catégories confondues : c’est quelque part entre le clavier virtuel et celui du BB 9000/9900.

À l’usage, cela dépendra de votre écran actuel et de vos « performances » sur un clavier virtuel. Ayant un téléphone de 5,7 pouces avec un clavier redimensionnable, mon clavier virtuel est bien plus grand que le clavier physique du PRIV, alors la différence n’est pas flagrante. Si vous avez un téléphone plus petit, vous pourriez vraiment ressentir la différence.

BlackBerry PRIV

Opterais-je pour le PRIV uniquement pour son clavier ? Probablement pas, parce que je me suis habitué à taper sur un clavier virtuel. Et j’aimerais aussi pouvoir configurer le tout pour que la fermeture du clavier mette le téléphone en veille.

Logiciel : Android 5.1.1, BlackBerry

Clavier virtuel (excellent)

BlackBerry PRIV

Curieusement, le clavier virtuel de BlackBerry est lui aussi excellent. Ce n’est pas surprenant pour une compagnie qui a une si grande expertise en matière de communication texte. Le clavier virtuel BB répond plus rapidement que tous ceux que j’ai déjà essayés.

Ceci prouve ce que nous savons déjà tous : les développeurs de clavier devraient mettre leur énergie à réduire au maximum le lag, plutôt que d’ajouter des fonctionnalités souvent peu utilisées ou des thèmes. BlackBerry, je serais prêt à payer 10$ pour votre clavier sur mon téléphone Android. Shut up and take my money !

Android 5.1.1 et mises à jour futures

Le téléphone embarque Android 5.1.1 mais beaucoup d’utilisateurs ont demandé à BB des informations concernant le planning des mises à jour. Ce n’est pas une surprise que Google reste le plus rapide à déployer les mises à jour, suivi par les OEM « Pure Android ».

BlackBerry fait face à une pression supplémentaire parce qu’il opère un certain nombre de modifications sur la version originale de Google pour personnaliser l’expérience utilisateur.

Ceci signifie que BlackBerry devra passer plus de temps pour réintégrer son travail dans les mises à jour à venir. Pour le moment, les dirigeants de BB ont été francs : ils ont déclaré devoir passer au moins une mise à jour avant de pouvoir estimer le temps qu’il leur faudrait de manière plus générale.

DTEK

DTEK est un assistant de sécurité que je trouve plutôt efficace. La sécurité est l’un des aspects les plus importants sur les téléphones, et pourtant l’un des plus ennuyants et confus. Avec DTEK, il devient facile de visualiser les éventuels soucis et les moyens de les corriger rapidement. En général, c’est une configuration unique, vous n’aurez plus à y penser après. À faire.

Expérience BlackBerry

Bien sûr, BlackBerry a passé un temps considérable à s’assurer que les utilisateurs BlackBerry retrouvent leurs habitudes rapidement. BB Hub, BBM, BBM Meetings font tous partie de l’expérience BlackBerry, ils me rappellent beaucoup les anciens appareils. Un vrai trésor pour les utilisateurs BB de la première heure qui ont déjà un compte et des contacts BB sur ces réseaux. Pour les autres, vous pourriez vous laisser tenter, mais ce n’est pas transcendant.

J’ai utilisé le BB Hub comme application principale pour mes emails durant ce test. Par défaut, elle ne fait pas franchement ce dont j’ai l’habitude mais les options sont nombreuses et j’ai pu, très rapidement, configurer le Balayage vers la gauche pour marquer un email et vers la droite pour le supprimer. Puisque mon téléphone est mon appareil principal pour les emails, c’est important d’être aussi productif que possible avec les gestes – les appuis sont moins efficaces -.

Il est possible d’ajouter plusieurs comptes email dans BB Hub et par défaut, Facebook, SMS, appels et emails sont fusionnés dans une seule vue.

Performances

Avec un processeur Snapdragon 808, le BlackBerry PRIV est conçu pour offrir une expérience utilisateur des plus décentes, à moindre coût pour BlackBerry. Il n’a pas été pensé pour remporter tous les benchmarks, et pour être honnête, notre expérience nous a prouvé que seul le jeu pouvait faire une grosse différence dans cette expérience utilisateur.

BlackBerry PRIV BlackBerry PRIV BlackBerry PRIV

Bien sûr, une puce plus puissante pourrait permettre de tout faire plus rapidement, ce qui est toujours une bonne chose. Mais je pense que dans la situation actuelle de BlackBerry, il fallait faire certains choix et celui-ci n’est pas mauvais. Cet appareil aurait pu réaliser un meilleur score au Basemark OS II puisque je sais que l’architecture du Snapdragon 808 est capable de mieux. Mais peut-être qu’il y avait des restrictions de température ou d’autres soucis en jeu. L’interface utilisateur tourne à 60 images par seconde et il n’y aucun lag évident. Vous pourriez cela dit percevoir des différences dans le chargement des applications par rapport à des téléphones plus rapides comme le S6, mais à moins que vous ne jouiez à de gros jeux en 3D, tout se passera très bien.

Valeur de l’appareil (cher)

Proposé à 699$ (débloqué), le BlackBerry PRIV se positionne sur le marché Premium. Il offre une caméra et un design premium, mais pas les performances que l’on s’attend à retrouver dans les chiffres bruts. Les données techniques le montrent, le BB PRIV n’est pas une « bonne affaire » en terme de valeur par rapport à l’argent dépensé. Il est clair que de ce point de vue là, même les téléphones « chers » comme le Note 5, le S6 ou l’Iphone 6/6s vous en donnent davantage pour votre argent. Ce n’est pas simple à assumer.

BlackBerry PRIV BlackBerry PRIV

Conclusion (d’abord pour les amoureux de BlackBerry)

À la fin de la journée, le BlackBerry PRIV tire son épingle du jeu parce que :

  1. Son clavier physique est très bon.
  2. C »est un vrai appareil BlackBerry.
  3. Le design général et la caméra sont de très bonne facture.

Vous avez les forces d’Android et de BlackBerry dans un et seul et même appareil. Si cela chante à vos oreilles, vous devriez en tomber amoureux. Si vous n’avez que faire des fonctionnalités d BlackBerry que nous avons évoquées, passez votre chemin, prenez un autre téléphone Android. La compétition est rude, il y en a pour tout le monde. Le BB PRIV est un très bon point d’entrée sur le marché Android, étant donné les contraintes de temps et de budget auxquelles BlackBerry devait faire face. J’apprécie leurs efforts sur ce téléphone.

(ce test était à l’origine publié sur Ubergizmo US par Hubert Nguyen)

Tags :Via :Ubergizmo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Je trouve déplorable qu’il soit possible de rédiger et diffuser un tel article. Tout y est sciemment pensé pour orienter avec finesse le lecteur sur une conclusion négative du produit.

    Heureusement de nombreux autres sites plus honnêtes (certainement plus libres aussi…) sont présents sur la toile.

    Ici, Apple et surtout M. Samsung on bien fait leur boulot.

  2. la différence entre ce test fait par Morgan et les VRAIS journalistes américains et autres sites tel THE VERGE qu’on connait pour être PRO iPhone, c’est qu’ils sont restés le plus possible objectif possible : oui, ce PRIV est une réussite. On y parle du meilleur mobile sous Android.

    Bravo BB. Vous le méritez.

    Dans 5 ans vous êtes devant Samsung niveau ventes et leur série S …

  3. Bonjour, votre test frise le ridicule, une honte. Il faut essayer de rester neutre dans vos tests. Tous les sites spécialisés le disent, Blackberry priv est probablement le meilleur téléphone sous Android.
    Le top de cet article reste votre phrase…. »Si vous n’avez que faire des fonctionnalités de BlackBerry que nous avons évoquées, passez votre chemin, prenez un autre téléphone Android »
    Acheter un Samsung non? En même temps , c’est Samsung qui vous paie

  4. N’oubliez pas que ça ne sont pas leurs tests: ils n’ont fait qu’un copié collé (via google translate) d’un article écrit par de vrais journalistes.
    A quoi bon poster un test si ça n’est pas vous qui avez eu l’appareil en main?

  5. Retour en force de BB, par contre ce matin j’ai fais un tour a la fnac, et j’ai vu une atrocité. un espace de gros carré avec un vrai clavier et un écran tactile gigantesque, le passport je crois.
    Je sais pas ce qui leurs ai passé par la tête.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Je serai pas contre de l’essayer. Mais physiquement je le trouve vraiment pas très beau. En tout cas je n’arrivai pas a le tenir correctement dans la main. j’ai préférer le classic

  6. « Si vous n’avez que faire des fonctionnalités BlackBerry que nous avons évoquées, passez votre chemin, prenez un autre téléphone Android »

    Un Blackberry sous Android a quoi de différent d’un autre android ??

  7. Je ne vois pas pourquoi les fanboys bb se plaignent dans les commentaires. Ce test est plutôt valorisant pour le téléphone non? Hormis la critique (justifiée selon moi) du prix, je ne vois pas de critique négative.
    ??
    De là a dire que c’est le meilleur téléphone sous Android, faudrait argumenter en étant factuel.

    J’ai jamais eu de bb mais le clavier me tenterait bien. Cela dit je ne mets jamais plus que 500 euros dans un telephone (ca reste un téléphone!) donc pas pour moi.

  8. Purée mais c’est pas possible autant de désinformation !! mais mince avez vous déjà eu un BlackBerry dans les mains ?? j’en ai marre de lire et d’entendre des inepties pareil !! alors pour clarifier une bonne fois pour toute !! le « point fort » d’Android comme vous dites qui sont les applications sont disponible sur BlackBerry 10 !!! et oui sur cet OS en plus du BlackBerry Store nous avons l’Amazon Appstore ainsi que l’Android Market !!!! soit le plus d’application disponible sur le marché !!!!!!!!!!!!!! Oui vous lisez bien ! les BlackBerry sous OS 10 ont accés a plus d’application que les mobiles sous android ou IOS !! alors stoppé vos C***** c’est a cause de ce genre d’article sans fond que les gens déserte BlackBerry alors que toute les innovations que vous retrouvez sur vos Samsung ou IPhone ont été allégrement pompées sur BB10 !!!!!

  9. Excellent article mais quel dommage qu’il soit comparé dès le début à l’Iphone 6 ou au Samsung, ça montre à quel point ces deux marques ont un poids considérable sur le monde mobile.
    Ces deux marques ont l’habitude de construire de tels téléphones alors que c’est (quasiment, si on ne compte pas le Q10 ou Q5 )une première pour BB.
    Néanmoins, malgré cet article, je vais me laisser tenté par ce téléphone qui est peut-être un modèle d’une future gamme BB et qui pourrait permettre à BlackBerry de se relancer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité