Call of Duty et Assassin’s Creed aspirateurs à Djihadistes ?

call of duty

Selon un rapport publié par le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'Islam (CPDSI), des jeux vidéo comme Call of Duty ou Assassin's Creed favoriseraient le passage à l'acte des futurs terroristes.

Internet et ses réseaux sociaux (Youtube, Facebook, Twitter) sont depuis longtemps pointés du doigt par les autorités en raison de leur utilisation par des groupes terroristes.

Mais selon un rapport du CPDSI, repris par LeFigaro, les sergents recruteurs de l’internationale wahhabite n’hésiteraient pas non plus à cibler les joueurs de jeux vidéo pour identifier de nouveaux candidats pour leur guerre pseudo sainte.

«Les recruteurs du djihad, notamment pour Daech, ont mis au point «5 mythes» pour enrôler leurs proies: le modèle du «chevalier héroïque» qui fonctionne auprès des garçons, le départ au nom d’ «une cause humanitaire» prisé par les jeunes filles mineures, le «porteur d’eau» désignant ceux qui cherchent un leader, la référence au jeu vidéo de guerre «Call of duty» pour les jeunes gens qui souhaitent combattre, ou encore la quête de toute puissance attirant des personnes «sans limites». Le rapport pointe du doigt l’utilisation par les radicaux de l’univers des jeux vidéo. La violence virtuelle d’un jeu comme «Assassin’s Creed», pratiqué par un jeune sensible, peut favoriser «le départ pour une confrontation réelle» indique le rapport.

Selon le rapport, la radicalisation de jeunes terroristes ne se ferait donc plus nécessairement au sein de mosquées salafistes mais également au sein d’espaces tels que le Playstation Network (PSN) ou le Xbox Live, des espaces toutefois de plus en plus surveillés par les services de renseignement occidentaux.

Tags :Sources :LeFigaro.fr
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. A croire que ces tordus se baignent dans prêchés tordus et un tord.
    Les sensibles ou les âmes errantes sont partout. Et en ligne il y a plein. Quand on voit des gamins/gamines sur des réseaux en ligne de jeux comme les FPS alors qu’ils n’ont pas l’âge. Je comprends pas très bien. Surtout qu’ils sont sans surveillance parentale. ça je ne pense qu’ils y ait des liens directs entre gamers et tordus. Mais c’est probablement un des nids.

      1. Grosse blague ^^ Faut arrêter de croire tous ce qui passe a la tele ! C’est pas parce que tu laisse un gamin jouer 20 ans a mario qu’il finira plombier, alors c’est pas parce qu’un gamin joue a Call of ou Assasin’s creed (tres bon jeu notamment grâce a ces références historiques) qu’il finira terroristes ! Je suis attristé de voir ce que l’auteur as fait d’un tres bon article du figaro. Detourner et montrer du doigt les jeux vidéo comme ca c’est malsain surtout en 2015.

    1. En même temps il y en a pas deux des analphabète comme lui.

      On le reconnaît aussi au deux like qu’il s’est mis 😉

      Quel naze ce type…

  2. Il faut interdire les jeux violents, c’est tout. Ils feraient mieux de jouer à Pokémon, c’est plus mature et plus intelligent.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Le bon vieux mythe du jeux vidéo qui rend violent…

    Ça permet d’oublier les vrais problème de fond comme pourquoi ces jeunes sont en pertes de repère?

    C’est toujours plus facile d’accuser un facteur extérieur que de remettre en question un système dont nous sommes tous esclave.

    1. C’est tout aussi simple de se dire que c’est la faute de l’état et du système.
      Sauf que ce que nous avons subi vendredi n’arrive pas uniquement dans les pays comme le notre mais bel et bien partout dans le monde .La volonté principale de ce genre d’individus étant la « purification « mondiale .

  4. Moupi futé mêmes combat? Ta changé de pseudo t’assume pas tes saloperies futé? Toute ces conneries que ta sortie sur les attentats? Rhooo je devrai avoir peur car ton cousin est dans la police! Pauvre morveux quart de cerveaux !

  5. C’est le fameux concept du pompier pyromane…

    Mais si on retourne la question, on peut aussi se dire que celui qui aime le feu à plus de chance de devenir pompier…

    Mais bon, c’est plus facile d’accuser que de réfléchir

  6. Il faut bien lire l’article.

    L’auteur ne prétend pas que les jeux vidéos rendent violent mais qu’ils attirent des gens qui pourraient avoir des tendances violentes.
    Du coup, ceux dont la violence est le fonds de commerce peuvent puiser dans ce vivier.

    Le « profilage » des joueurs prétendument réalisé par DAESCH me parait peu crédible. Par contre, que les figures d’héroïsmes, de bravoure et autre boniments soient utilisés comme socle de propagande ne m’étonne pas. L’idée faisant recette pour toutes les guerres depuis …. ben, toujours.

  7. Grosse blague ^^ Faut arrêter de croire tous ce qui passe a la tele ! C’est pas parce que tu laisse un gamin jouer 20 ans a mario qu’il finira plombier, alors c’est pas parce qu’un gamin joue a Call of ou Assasin’s creed (tres bon jeu notamment grâce a ces références historiques) qu’il finira terroristes ! Je suis attristé de voir ce que l’auteur as fait d’un tres bon article du figaro. Detourner et montrer du doigt les jeux vidéo comme ca c’est malsain surtout en 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité