George Lucas explique pourquoi il a pris ses distances avec la saga Star Wars

george lucas

George Lucas n'est pas connu pour pratiquer la langue de bois. Et aujourd'hui le papa de Star Wars a quelque chose à dire. Il explique notamment pourquoi il a pris ses distances avec la réalisation des films de la saga intergalactique... et les fans en prennent pour leur grade.

Vous faites un film et tout ce que vous recevez, ce sont des critiques. […] Et ce n’est pas franchement drôle. Il est impossible d’expérimenter quoi que ce soit.” George Lucas a certes laissé les rênes de Star Wars à Lucasfilm et J. J. Abrams, mais cela ne signifie pas qu’il n’a plus rien à y redire.

Dans la vidéo ci-dessous réalisée durant le New Establishment Summit de Vanity Fair, il répond avec beaucoup d’humour aux questions qui lui sont posées. Quel personnage il préfèrerait interpréter ? “Jar Jar Binks“, sachant pertinemment combien le personnage est détesté chez les fans.

Plus malicieusement encore, George Lucas a affirmé que ce qui l’intéressait le plus était de savoir ce que devenaient les petits-enfants de Dark Vador – une question mystérieusement laissée en suspens dans ce septième opus -, ce qui fait à J. J. Abrams incliner la tête de chagrin.

Mais “il y a bien davantage que de simples vaisseaux spatiaux” dans la saga. Et il ne faudrait pas que “la Force se retrouve mélangée à tout ce charabia“. Espérons que ce Star Wars : Épisode VII – Le Réveil de la Force soit à la hauteur… Rendez-vous le 16 Décembre pour le découvrir.

Tags :Via :Vanity Fair
  1. En même temps je le comprends complètement : les “vrais fans” qui pensent toujours savoir mieux que Lucas ce qu’il devait/ aurait du faire pour ses films… c’est bien relou.

    1. Mes pour quoi ont conte y nue a parler d’oeuvre a l’or kill noeud sage ideux que 2 diverstissement ?

      Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité