Phuc Dat Bich, l’internaute qui a ému la toile n’existe pas !

Phuc Dat Bich

Il avait ému Internet après avoir conté son histoire : revendiquant des origines vietnamiennes, Phuc Dat Bich se plaignait de ne pouvoir s'inscrire sur Facebook, le réseau social refusant de croire qu'on puisse se nommer ainsi. Il faut dire qu'en anglais, Phuc Dat Bich se transforme en une insulte relevée, "Fuck that bitch". Bref, un cas mi-hilarant, mi-dramatique. Un fake, en réalité.

S’il fallait tirer une conclusion de cette histoire farfelue, ce serait certainement celle-ci : ne croyez pas tout ce que vous pouvez lire sur Internet. Le « cas » Phuc Dat Bich nous le rappelle d’ailleurs. Derrière cette blague potache se cache en réalité Tin Le, un jeune homme de 23 ans résidant à Melbourne ayant pris le temps de falsifier son passeport pour créer le mythe soit disant malmené par Facebook.

Partagée sur la toile en janvier dernier, l’histoire aura attendu la mi-novembre pour devenir virale et se propager aux quatre coins de la toile. Reprise sur des médias tels que Sky News et la BBC, la blague potache aura finalement été révélée sur le compte Facebook de Tin Le il y a quelques heures de cela. Signé Joe Carr (« Joker », vous l’avez ?), l’aveu en profite pour souligner les failles dans le processus de vérification des noms sur Facebook. C’est toujours ça de pris.

Tags :Via :gizmodo
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. en même temps Facebook en French ça donne :
    Fesse bouc,,,,,
    pad quoi la rame nez !

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. Un pote à toi qui s’amuse avec la phonétique!
      D’ailleurs ça gonfle un peu. Tu te doute que certains comme moi ne prenne plus la peine de lire tes commentaires hein?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité