La fusée de Jeff Bezos, grand patron d’Amazon, a réussi à se poser à la verticale !

New Shepard

Elon Musk, avec SpaceX, essaie depuis longtemps de faire atterrir sa fusée à la verticale. Un défi ô combien important puisqu'il permettrait de réutiliser les lanceurs, et donc de faire diminuer drastiquement les coûts de lancement. Aujourd'hui, Jeff Bezos, grand patron d'Amazon, lui dame le pion en annonçant avoir réussi !

La fusée New Shepard de sa startup Blue Origin a donc décollé, elle est montée à 100,5 km d’altitude – limite symbolique de l’Espace -, puis est redescendue pour se poser à la verticale près de son pas de tir. Un petit exploit à découvrir en vidéo. Avant d’entamer sa descente, la fusée avait largué une capsule, inoccupée. Celle-ci s’est ensuite posée grâce à des parachutes, comme les classiques Apollo ou Soyouz.

Le reste de la fusée, par contre, a dû déployer ailerons et aérofreins puis réactiver son moteur principal pour freiner un maximum à l’approche du sol et réussir à déployer le train d’atterrissage pour se poser sans encombre. Bravo !

Elon Musk a évidemment félicité Jeff Bezos sur Twitter pour cette réussite mais l’homme a tenu à rappeler que, aussi impressionnant soit cet atterrissage, on est encore loin du « but ultime ». En effet, il ne faut atteindre « que » Mach 3 pour aller dans l’Espace, tandis que c’est Mach 30 pour aller en orbite géostationnaire. Autant dire que l’atterrissage est ici bien plus compliqué… ce qu’essaie justement de faire, en vain pour le moment, Elon Musk avec son lanceur Falcon 9. À suivre !

Tags :Via :Le Figaro
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Le reste de la fusée, standard contre, a dû déployer ailerons et aérofreins puis réactiver child moteur essential pour freiner un most extreme à l’approche du sol et réussir à déployer le train d’atterrissage pour se fraud sans encombre.Elon Musk a évidemment félicité Jeff Bezos sur Twitter pour cette réussite mais l’homme a tenu à rappeler que, aussi impressionnant soit cet atterrissage, on est reprise loin du « however ultime ». En effet, il ne faut atteindre « que » Mach 3 pour aller dans l’Espace, tandis que c’est Mach 30 pour aller en orbite géostationnaire. Autant desperate que l’atterrissage est ici bien in additi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité