Alien : Covenant sera le premier film d’une trilogie !

Alien : Covenant

Décidément, les révélations concernant Alien : Covenant - anciennement Prometheus 2 - s'enchaînent ces derniers temps. Le changement de nom préfigurerait d'autre chose qu'une simple suite à Prometheus, et pour cause, ce nouvel opus de la saga Alien sera le premier d'une trilogie.

Ridley Scott n’était pas homme à réaliser des suites. Mais avec ce Prometheus 2, et la co-écriture (et la production) de Blade Runner 2, il faut croire que les choses changent. Seulement, ce film Alien dont tout le monde parle ne sera pas la suite de Prometheus, Alien : Covenant sera le premier film d’une trilogie, comme il l’a récemment indiqué durant une conférence de presse à Sydney :

Prometheus est né de ma frustration […] J’ai toujours été étonné que dans les trois qui ont suivi [après le premier, réalisé par Ridley Scott en 1979], personne n’ait posé la question « pourquoi l’alien ? qui l’a créé et pourquoi ? » Des questions basiques. Alors j’ai imaginé la notion de Prometheus, qui commence à suggérer qui pourrait l’avoir créé et d’où il vient.

Alors maintenant, je passe au suivant, qui est l’évolution directement liée au premier – et nous reprendrons où nous étions, cela évoluera, bien sûr -. Lorsque ce sera terminé, il y en aura un autre et encore un autre, ce qui nous amènera petit à petit au début du film de 1979. Autrement dit, pourquoi ce Space Jockey était-il là et pourquoi avait-il un alien à l’intérieur de lui ? Ces questions auront une réponse.

Vous l’aurez donc compris, celui qui ne fait d’ordinaire pas de suites a l’intention de réaliser quatre films – trois à venir – pour corriger les erreurs faites par les réalisateurs des suites de son propre film… Tout un programme ! Programme dans lequel il ne faudrait pas non plus le film de Neill Blomkamp. À suivre !

Tags :Via :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
    1. Le cinéma ne regresse pas, il sort encore autant (voire plus) de bon films qu’avant, simplement la quantité de films produit augmente tellement qu’il devient de plus en dur de les discerner du reste.

  1. Prétexte simple pour combler un manque de connaissance en orthographe.
    Ptit’ gars, va falloir se sortir les doigts et bosser a l’école…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité