Le projet fou d’Airbus pour gagner du temps à l’embarquement

airbus brevet

Quand je dis qu'Airbus a un projet fou pour gagner du temps à l'embarquement, il faut comprendre qu'Airbus ne veut pas vous faire gagner du temps, mais faire gagner du temps aux compagnies avec lesquelles le groupe travaille. Mais rassurez-vous, le projet a au moins le mérite d'être original. 

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un brevet déposé en février 2013 et validé le 24 novembre 2015. Le principe est tellement simple que c’est étonnant qu’il n’ait pas été déposé plus tôt. Il s’inspire directement des systèmes que l’on trouve sur poids-lourds pour charger et décharger les remorques.

Quand on prend l’avion, ce qui prend le plus de temps, c’est le chargement et déchargement. Il faut bien souvent entre 30 minutes et une heure pour charger toutes les valises ou tous les passagers. Pendant cette heure-là, l’avion est cloué au sol et ne rapporte pas d’argent à la compagnie aérienne. C’est là que le brevet d’Airbus est intéressant.

Imaginez un avion avec une cabine amovible. D’un côté, vous avez la cabine avec les passagers. De l’autre, un avion avec son cockpit, ses ailes et sa queue. Lorsque les passagers sont installés à leur place. Ils attendent sagement qu’un système dépose la cabine sur le dos d’un avion prêt à décoller. L’avion ne perd plus de temps à attendre que les passagers s’installe et il peut alors effectuer un plus grand nombre de rotations.

brevet cabine airbus

Le document précise que la cabine est constituée d’un plancher, d’un fuselage relié au plancher, et un mur à chaque extrémité. Cette cabine peut être modifiée pour transporter des bagages, des passagers, ou les deux. Les avions deviennent ainsi des camions qui viennent déposer leur chargement et peuvent recharger immédiatement avant de redécoller.

La conclusion du résumé est assez éloquente : 

« Dans le cas d’une cabine conçue pour le transport des passagers, les passagers peuvent être assis sur leur siège respectif pendant une période relativement longue sans que cela nécessite une immobilisation coûteuse de l’avion. »

Pour l’instant, il ne s’agit que d’un brevet. Et ce concept ne verras peut-être jamais le jour même si l’argument économique peut convaincre. En attendant, nous pouvons encore profiter des files d’attentes interminables pour la sécurité, des retards et des trajets sans confort. Réjouissons-nous !

 

Sources :Bureau des brevets USVia :The Verge
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Tant pis pour les retardataires…..
    Mais pourquoi pas cette même cabine qui serait éjectée en cas d’accident, retenue par des parachutes et complètement étanche en cas de chute dans l’eau.
    Ont rêver…..

  2. pas si simple. il faudrait remplacer tous les avions et reconstruire les aérogares.

    Pour ma part, j’avais réfléchi à un système beaucoup plus simple. Demander aux passagers de faire la queue dans l’ordre d’embarquement. Il suffirait de reconstituer les numéros de siège dans la salle d’embarquement via un marquage au sol. Les gars du fond entrent en premier, ceux de devant en dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité