Des roses bioniques à circuit imprimé intégré

Feuille

Des chercheurs suédois sont parvenus à créer des roses bioniques afin de contrôler leur croissance, d'optimiser la production d'énergie par photosynthèse et d'en collecter pour l'homme.

Au moment de la COP21 qui se déroule en ce moment à Paris, les recherches en matière d’énergie verte ou toute proposition alternative aux énergies fossiles et polluantes sont les bienvenues. A moins qu’elles n’entraînent un bouleversement encore plus grand de la nature au service de l’homme. C’est la question que l’on peut se poser quand les roses commencent à pousser avec des circuits imprimés intégrés.

Bienvenue à la rose bionique !

C’est la prouesse des chercheurs de l’Université Linköping située en Suède. L’objectif est d’accroître l’efficacité de la photosynthèse, c’est-à-dire l’action par laquelle la plante transforme la lumière du Soleil, l’eau et le gaz carbonique en énergie pour elle-même, rejetant ainsi de l’oxygène, et de stocker une partie de cette énergie pour des applications humaines.

Feuille

Cette recherche est basée sur l’analogie entre les éléments d’un circuit imprimé et ceux du système vasculaire de la plante : racine, vaisseaux, branche et feuilles ressemblant aux branchements et fils. L’idée est donc de se servir de ce système naturel pour y introduire un réseau de fils conducteurs. La première étape à consister à les faire pousser en même temps que la rose. La tige a été plongée dans le Pedot-S, un polymère synthétique conçu pour ne pas empoisonner ou être rejeté par la plante. Absorbé par capillarité, il a permet de créer tout au long de la croissance des fils depuis la racine jusqu’à la feuille.

Il faut maintenant contrôler et récupérer l’énergie produite par photosynthèse. Le courant électrique circule ainsi à la place de signaux chimiques naturels. Les premiers résultats ont dévoilé une augmentation de 30% de la photosynthèse.

Récupérer de l’énergie pour l’homme par un phénomène naturel comme cela se fait déjà pour le vent avec l’éolien et le Soleil avec les panneaux photovoltaïques est une avancée majeure pour la planète. Par contre intervenir et modifier la nature pour notre bénéfice n’est peut-être pas la meilleure voie et a déjà montré des signes de danger pour nous et la nature, citons simplement les OGM. Si la prouesse scientifique est à saluer, il faut encore voir les bénéfices réels et surveiller les effets à long terme.

Tags :Sources :UP Magazine
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité