La plupart des ados n’ont jamais appelé leurs amis au téléphone

adolescents téléphone

Il va falloir s'y faire : les appels téléphoniques, c'est 1.0. Tellement 1.0 même que la plupart des adolescents avouent n'avoir pas une seule fois téléphoné à leurs amis. Les applications de messagerie instantanées étant devenues la norme, l'appel en tant que tel n'a plus lieu d'être pour cette génération.

Sommes-nous déjà dépassés, nous qui considérons encore et toujours l’appel téléphonique comme la norme pour communiquer à distance ? En tout cas, les résultats de cette expérience menée par Business Insider prouve que les applications de messagerie instantanée ont permis d’installer une sorte de coutume auprès de la jeune génération, qui préfère contacter ses pairs à l’aide d’un message, voir d’un appel FaceTime.

Le témoignage d’un sujet dans le cadre de cette étude est d’ailleurs probant :

« Je FaceTime mes amis, mais je ne penserais jamais à les appeler. Définitivement, je ne les appellerais jamais »

Une autre déclaration allant dans le même sens confirme la tendance :

« Je trouve plus simple d’envoyer des messages. Je ne vois pas le but d’un appel téléphonique. »

SMS, FaceTime, Snapchat, le trio infernal fait foi, et permet aux ados de rester en communication étroite à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. L’exemple le plus frappant nous est donné par cette jeune fille, qui indique converser depuis 7 jours avec l’une de ses amies, sans jamais l’avoir vu une seule fois, ni jamais avoir entendu le son de sa voix.

Le mot de la fin sera malgré tout donné par cet ado, ayant fait remarquer qu’on ne pouvait pas « passer un coup de fil en classe ». A la différence des messages, plus simples à glisser en cours. Vu comme ça…

Tags :
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. C’est démodé de téléphoner.
    C’est juste bon pour appeler les grands parents sur leur ligne fixe.
    Maintenant, c’est sms, messengers, visio conférence, etc..

  2. Bonjour

    C’est triste !
    Triste car cette jeunesse est bien formatée par les géants de la « communication » ou par eux-mêmes.
    Ils se dépêchent de s’enfermer dans des applications sans savoir qu’ils vont en devenir prisonnier.
    Car comment communiquer avec une personne si celle-ci ne possède pas l’appli qui va bien ?
    Le plus simple c’est de ne plus considérer cette personne comme ami.
    Cette jeunesse n’a plus aucune notion de vie privée ni vie publique puisque tout est mélangé.
    Donc pourquoi s’offusquer d’être espionné et être utilisé pour vendre de la donnée à des publicitaires ?
    Va t’elle se réveiller ? On peut en douter…

    A+

    Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité