L’ordinateur quantique de la NASA et Google est hallucinant !

ordinateur quantique

L'ordinateur quantique D-Wave 2X développé en partenariat avec D-Wave, Google et la NASA vient de battre tous les records de vitesse imaginable pour un ordinateur. Il est 100 millions de fois plus rapide qu'un ordinateur traditionnel, ce qui signifie qu'une machine à 1 cœur mettrait 10 000 ans à calculer ce qu'il résout en 1 seconde ! 

Depuis 2013, Google et la NASA collaborent sur la mise au point d’un ordinateur quantique. Pour eux, il s’agit de développer un supercalculateur capable de résoudre des problèmes complexes en quelques secondes là où il faut plusieurs années avec d’autres supercalculateurs. Avec les résultats du D-wave 2X publiés sur le site arxiv.org, on peut dire que ce partenariat s’annonce très prometteur pour les années à venir.

C’est quoi, un ordinateur quantique ? 

Pour aborder la notion d’ordinateur quantique, il faut oublier tout ce que vous savez du fonctionnement des ordinateurs actuels. Et si vous ne savez pas comment fonctionne un ordinateur, ça ne va pas vous aider non plus. (C’est là que ça devient quantique). Pour votre ordinateur, chaque bit représente soit un 0 soit un 1. Pour l’ordinateur quantique, chaque bit peut être 0 ou 1 ou 0 et 1 de façon simultanée. Ces bits d’un nouveau genre (un troisième genre en somme) s’appellent qubit (ne ricanez pas, ça se prononce vraiment cubite et ça signifie quantum bit : bit quantique). Comme ces qubits peuvent représenter  un 0, un 1, ou 0 et 1 en même temps et en superposition des autres valeurs,  le calcul est infiniment plus rapide dès qu’il faut évaluer plusieurs options.

ordinateur quantique

Le calcul réalisé par cet ordinateur quantique

Pour tester ces ordinateurs, ils lui soumettent un problème d’optimisation très classique. Il s’agit d’un cas où un problème se complexifie de plus en plus. Par exemple, quelle route doit prendre une sonde qui doit visiter plusieurs planètes. Plus on ajoute d’étapes sur son trajet, plus le nombre de routes possibles augmente. Les ordinateurs conventionnels se retrouve ainsi dans l’incapacité de proposer une solution dans un temps raisonnable. Le D-Wave 2X a reçu 1000 variables. On comprend aisément l’intérêt d’un ordinateur quantique pour résoudre de tels problèmes.

D’autres ordinateurs quantiques ?

Il y a actuellement 2 autres ordinateurs quantiques fabriqués par D-Wave Systems, la start-up canadienne partenaire de Google et de la NASA.Le premier ordinateur prototype était basé sur un 512 qubits et le dernier a été amélioré pour atteindre les 1097 qubits.  D’autres sociétés se sont lancés dans la course au superordinateur quantique. Nous pouvons citer IBM, Microsoft, Intel. Et en France, c’est le CEA qui travaille sur une puce en silicium capable de gérer le qubit.

Espérons maintenant que le qubit trouvera sa voie ! (Ne ricanez pas, merci.)

 

Tags :Sources :ARXIV
  1. Pour la recherche c’est génial, les applications vont être multiple, merci de ne pas diableoliser cette invention.
    Y aura toujours des humains
    pour utiliser des inventions à mauvaise escient.

  2. L’ordinateur quantique est une invention extraordinaire qui va permettre de mettre à portée de main de nouveaux horizons informatiques.
    C’est comme inventer le bateau après avoir explorer une île.

    Cependant il faut faire attention (comme ĺcela a déjà été mentionné) c’est une invention extrêmement puissante, comparable au nucléaire. Une IAN qui y serait installée pourrait rapidement nous échapper.

    1. Une IA ne pourrait nous échapper que si nous le voulions vraiment. Si la machine échappe au contrôle de son inventeur, c’est qu’il y a une faille dans la conception ou que c’est délibéré. En principe un programme n’est censé faire que ce que pourquoi il est fait.

    2. L’Intelligence Artificielle j’y croirai lorsque un ordinateur pourra me traduire n’importe quel texte en n’importe qu’elle langue, parfaitement et sans erreurs.
      Tant que cela ne sera pas le cas, on ne pourra pas parler d’intelligence.

      1. une traduction ‘n’est pas une preuve d’intteligence mais de base de donnée étoffée,
        une base ou l’on aurait mis des tournures de phrases, et un algo prenant en compte le contexte de la phrase (et ca existe déja).

      2. Peux-vous traduire n’importe quel texte en n’importe qu’elle langue ? Si (par tout hasard) la réponse est non… pouvons nous conclure que vous n’êtes pas intelligent aussi ?

        1. Oui je peux, ça me prendra du temps pour apprendre la langue, le sens, les subtilités de langages, mais je peux. Si tu demande ça a Google trad, même si tu le laisse des années il n’y arrivera pas.

      3. J’irais plus pour dire; capable de d’étecter l’émotion, le sarcasme , La contradiction … Véhiculer par un texte que simplement le traduire sans faute

  3. « 100 millions de fois plus rapide » ou 1 seconde au lieu de 10 000 ans ?
    Ce n’est pas la même chose !
    100 millions de secondes, ça fait environ un peu plus de 3 ans…

  4. Le résultat est effectivement spectaculaire, à ne pas faire d’amalgame cependant.
    Cette machine est très spécialisée pou résoudre 1 type de problème très spécifique, ne nécessitant pas de se confronter pleinement à l’ensemble des problèmes posés par la mécanique quantique.
    Si ce sont bien des mécanismes quantiques qui sont à l’œuvre, les questions de décohérence et de traitement d’un grand nombre de qubits n’ont pas été abordés (ce qui n’était pas le but de cette première solution).
    De fait, la machine traite des algorithmes d’optimisation, on est encore loin des traitements parallélisables ou de l’ordinateur à usage universel, et c’est bien normal, tous ces points ne pouvant être résolus en même temps.

  5. D-WAVE est une polémique .Certains affirme qu’il n’est pas réellement quantique puisque soumit à des tests il ne fait pas mieux qu’un supercalculateurs cray par ex. .
    « Il y a un an, la société D-Wave Systems réussissait à vendre à Google ce qu’elle présentait comme un véritable calculateur quantique performant, malgré l’incrédulité à peu près générale de la communauté scientifique quant à la faisabilité même d’une telle machine. Une équipe de chercheurs a fait passé de nouveaux tests à D-Wave Two, sans pouvoir apporter la preuve qu’il était plus performant qu’un ordinateur classique. […]
    http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-d-wave-two-ordinateur-censement-quantique-rate-test-54172/  »

    On peut supposer qu’il a surtout été mis en fonctionnement pour s’assurer l’obtention de l’exploitation certains brevet spécifique au calcul quantique .Ce qui fait que la concurrence sera obligée plus tard de payer des royalties à D-WAVE et GOOGLE qui a des parts d’activité dans l’entreprise canadienne .La NASA travaille avec parce que GOOGlE son centre de recherche , sa secte de transhumaniste sur le site spatiale américain .

  6. CORRECTION:
    « […]La NASA travaille avec parce que GOOGlE a son centre de recherche , sa secte de transhumaniste sur le site spatiale américain . »

  7. Toujours à la recherche du sensationnel :
     » ce qui signifie qu’une machine à 1 cœur mettrait 10 000 ans à calculer ce qu’il résout en 1 seconde !  »
    … et 1457milliards d’année avec un boulier ? …. en commençant tout de suite !
    Hallucinant n’Est-ce pas ?

    1. Beaumont : petit gesticulateur prétentieux, as-tu entendu parler de l’humilité ?
      Un humain qui rit jaune devant tant d’arrogance hautaine…

    2. c’est bien connu, tellement ridicule ces 2 petites entreprises … c’est pas comme si l’une avait envoyé des hommes sur la lune et que l’autre faisait parti des entreprises les plus puissantes de la planete … Agrégé de physique et donc prof ? J’en serais que très peu étonné

  8. Le bidonnage est hallucinant… Je rapelle que Dwave avait déjà rate les tests demontrAnt que ce systeme ne presentait aucune acceleration quantique (dc ce n est pas un ordinateur quantique).

    J espere qu un jour les journalistes feront leur boulot. Base sur la science et non sur le sensationalisme imbecile et irresponsable comme ds cet article…

    1. Et c’est vrai que les ingénieurs de la NASA et de Google sont de gros blaireaux qui se font avoir par D-Wave. Heureusement que tu es là pour rétablir la vérité ! Merci !

        1. ton article sur Arxiv c’est des tests de google par et pour google… Bizaremment qd d’autres essai (genre l’article d’il y a 18 mois) ca marche pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité