Bill Murray, Wu-Tang Clan et salopard !

bill-murray-wu-tang-clan-martin-shkreli

Accrochez-vous bien, voici l'histoire la plus dingue que vous pourrez lire pour terminer ou commencer cette semaine. Cette histoire met en scène Bill Murray, l'acteur le plus cool du monde, le Wu-Tang Clan, un des groupes de rap les plus influents du monde et Martin Shkreli, l'homme le plus détesté au monde. Maintenant que vous connaissez tous les protagonistes, voici l'histoire...

En mars 2014, le rappeur RZA (fondateur du groupe Wu-Tang Clan) fait une annonce :

« Nous sommes sur le point de vendre un album comme personne ne l’a jamais fait avant dans l’histoire de la musique moderne. Nous allons faire un article unique, pour une vente unique. Ce sera comme quelqu’un qui détient le sceptre d’un roi égyptien. »

L’album à 2 millions de dollars

Et RZA n’avait pas menti. Le groupe Wu-Tang Clan a enregistré et vendu un album qui n’existe qu’à un seul exemplaire. Il s’agit d’un double album qui s’appelle Once Upon a Time in Shaolin. Cet album compte 31 titres, et de nombreux invités : Cher, Redman, et même des joueurs du FC Barcelone. Autre particularité : il ne pourra pas être diffusé commercialement avant 88 ans. Et après cette durée, l’acheteur pourra alors bénéficier des droits.

wu-tang clan

Pour en faire un objet vraiment unique au monde, le Wu-Tang Clan a également demandé à l’artiste anglo-marocain Yahya de réaliser un coffret en argent. Il y a également un livret collector en cuire de 174 pages expliquant l’histoire derrière chaque morceau. Comme prévu, l’album se vend 2 millions de dollars en novembre 2015 à un acheteur américain.

Martin Shkreli

L’acheteur le plus détesté du monde

Coup de théâtre, le 9 décembre, Bloomberg révèle que l’acheteur de cet album unique au monde est : Martin Shkreli. Si vous ne connaissez pas le personnage, je vais vous le présenter rapidement.

Martin Shkreli a 32 ans est à la tête d’une start-up baptisée Turing Pharmaceuticals AG. Cette start-up a pour objectif d’optimiser la valeur de molécules anciennes en situation de monopole. Ce qui en langage de salopard se traduit ainsi « On rachète le Daraprim et on augmente le prix de ce médicament de 5400% ». Le Daraprim sert à traiter la toxoplasmose, une maladie particulièrement dangereuse pour les personnes porteuses du VIH ou souffrant d’un cancer. Il n’existe aucune traitement de remplacement à l’efficacité prouvé. 

Le prix du médicament est ainsi passé de 13,50$ à 750$ en un jour. Cette augmentation spectaculaire lui a valu le surnom d’homme le plus détesté du monde. Surtout qu’à chaque apparition, il apparaît moqueur et satisfait.

Il assume entièrement sa position de salopard car juste après la révélation de Bloomberg concernant l’achat de l’album du Wu-Tang Clan, voici ce qu’il a publié sur Twitter où il est assez actif :

 » S’il y a un trou dans la discographie de votre artiste préféré, maintenant, vous savez pourquoi. «  Puis il part dans la surenchère : 

« Nouveau sondage. Qui devrais-je contacter pour qu’il fasse un album privé pour moi (que je ne partagerai jamais) ?« 

Il est maintenant parvenu à devenir l’homme le plus détesté du monde. Martin Shkreli a légalement le droit de partager gratuitement le double album. Et pour l’instant, il ne l’a pas fait. Il s’amuse à se filmer en direct sur YouTube où chaque spectateur espère avoir la chance d’écouter un bout de l’album…. sans succès. On est proche du sadisme. La preuve :

Les membres de Wu-Tang Clan, gênés par cet acheteur, ont annoncé vouloir reverser une grosse partie de l’argent à des associations caritatives. Ghostbusters Bill Murray

Mais que vient faire Bill Murray dans cette histoire ?

Une nouvelle s’est alors répandue partout sur les réseaux. Dans le contrat signé par Martin Shkreli, il y aurait une clause assez étrange. C’est Rob Weasley qui la révèle :

 

Il est convenu avec l’acquéreur que durant les 88 années de confidentialité de l’album, le vendeur peut légalement mener à bien un plan pour braquer et voler « Once Upon A Time In Shaolin » et si cela réussi, l’album appartiendra à nouveau au groupe. Ce vol et braquage ne peut être commis que par les membres actifs du WU-Tang Clan et/ou Bill Murray, sans répercussion judiciaire

C’est presque trop beau ! On dirait un scénario de film. Bill Murray et le Wu-Tang Clan ont le droit de récupérer l’album en cambriolant ce salopard. Et ce dernier n’a pas le droit de porter plainte contre eux.

C’est trop beau en effet puisqu’il s’agit d’un hoax. Il y a pourtant eu des dizaines d’articles publiés annonçant l’histoire comme vraie. Ceci étant dit, Martin Shkreli a tout de même annoncé sur Twitter qu’il était prêt à rajouter ce paragraphe sur son contrat, mais qu’il n’était pas du genre à se laisser cambrioler.

L’histoire n’est donc pas terminée. Et peut-être qu’un jour, on verra soit un film, soit on apprendra que l’album a été volé par Bill Murray.  En attendant, vous pouvez revoir ce passage où Bill Murray discute avec les membres du Wu-Tang Clan dans l’excellent film de Jim Jarmusch, Coffee and Cigarettes.

 

Sources :TwitterTwitterTuring PharmaNew York MagLe Monde
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. Magnifique copié/collé de gizmodo. Vous auriez au moins pu changer la mise en page ou quelques phrases, histoire de… Mais même pas! Vous avez vraiment honte de rien.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  2. Ah force de jouer les fanfarons sur le net, cet monsieur risque de s’attirer les foudres des pirates du net.
    Par plaisir ou par défi.
    Bref, perso j’aime pas le rap…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité