La SNCF se fait fustiger à cause de… AirBnB !

No

Peut-être cette anecdote vous est récemment arrivée : Alors que vous commandiez vos billets de train pour passer Noël en famille, dans la foulée, AirBnB vous a proposé de louer votre logement à ces dates d'absence. L'idée était de créer un partenariat, ce qui n'a pas du tout plus à "certains acteurs de l’hôtellerie", résultat SNCF a annulé sa conférence de presse matinale. 

Les foudres de l’hôtellerie se sont abattues sur l’agence en ligne Voyages-SNCF.com, suite à l’annonce d’un partenariat avec AirBnB. Afin de calmer les foules, la SNCF a carrément préféré annuler son point presse :

« Cet essai innovant a généré des malentendus (…) Les dissiper est aujourd’hui notre priorité et le préalable que nous sommes fixés avant de revenir vers vous. « Nous allons rencontrer au plus vite les représentants de la profession hôtelière et voir les opportunités nous permettant de continuer à renforcer la collaboration entre nos activités respectives », explique un mail de l’agence de communication.

Le secteur de l’hôtellerie condamne AirBnB et ses manœuvres d’optimisation fiscale, il s’ulcère de voir une entreprise publique subventionnée par l’Etat opter pour un partenariat avec une firme qui ne déclare que 2% de son chiffre d’affaire en France et ne crée que peu ou prou d’emploi. Les hôtels et consort ont peur de voir leur clientèle fuir vers ses solutions, alors qu’eux doivent se plier au règle du FISC, ce qui n’est pas équitable et pose un problème de concurrence pure et parfaite.

Quant au commun des mortels, s’il apprécie les solutions AirBnB, il n’est pas certain qu’il cautionne ces transferts de données, indiquant au tout-un-chacun qu’il ne se trouve pas chez lui de tel jour à tel jour. Disons qu’on se sentirait presque fliqué… Non ?

Tags :Sources :itespresso
Dernières Questions sur UberGizmo Help

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité