geohot a construit sa propre voiture autonome !

geohot voiture autonome

Il s'appelle en réalité George Hotz mais le Web le connaît sous le pseudonyme geohot. Cet homme de 26 ans seulement fut le premier à proposer un jailbreak de l'iPhone. On lui doit aussi notamment l'application towelroot sous Android ou la faille de la PlayStation 3. Véritable touche à tout, il s'est lancé dans la grande aventure de la voiture autonome.

Bloomberg Business lui consacrait il y a peu une très longue tribune. L’occasion de revenir sur son parcours complet bien sûr, mais aussi et surtout sur le projet qui l’occupe actuellement jour et nuit, la conception de sa propre voiture autonome.

À partir d’une Honda Acura on ne peut plus classique, George Hotz a greffé un laser LIDAR, six caméras, un mini PC NUC d’Intel avec une puce graphique puissante (probablement un NVIDIA Tegra X1). L’ensemble a été intégré par ses soins dans le tableau de bord, y compris l’écran de 21,5 pouces servant de console de debug sous Linux Ubuntu. Coût des matériaux, 20 000$.

Et ce qu’il y a de remarquable dans le projet de geohot, c’est qu’il n’utilise pas la solution de Mobileye – très complexe et utilisée notamment par Tesla Motors, BMW, Ford, GM – mais des algorithmes très simples. D’après lui, seules 2 000 lignes de code suffisent – contre plusieurs centaines de milliers chez Mobileye -. Il faut dire que l’approche est radicalement différente : le système de geohot apprend de la conduite des humains. En quelques heures seulement, le véhicule sait comment s’insérer sur l’autoroute. Pas de règles strictes et nombreuses mais un savant et puissant apprentissage machine.

George Hotz est même convaincu que, à terme, son système pourrait se passer du très coûteux laser LIDAR – que l’on retrouve sur la voiture Google – et ne reposer que sur les caméras – comme le propose Tesla Motors -. De quoi, un jour, faire descendre la facture à environ 1 000€ pour l’utilisateur final.

Coutumier de ce genre d’approche, George Hotz a maintenant l’intention d’aller faire du charme à Elon Musk, patron de Tesla Motors, tout en concurrençant très sérieusement le géant Mobileye. À suivre !

Tags :Via :Bloomberg
  1. Le gars a assemblé plein de briques existantes et écrit seulement 2000 lignes de codes… Ca donne pas envie de l’embaucher. Autant le refaire soit même.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
      1. Ma pensée a été mal comprise par 90% des personnes. Pas mal comme public.
        Ce que je voulais dire est que Tesla n’a pas besoin de l’embaucher pour refaire le même travail. Tesla a déjà une équipe hautement qualifiée qui ne lui coûtera pas un salaire supplémentaire.
        Après attention, il y a de forte chance les librairies utilisées ne puissent pas être utilisé dans un produit destiné à la vente.
        Donc il faut hélas réinventer la roue mais ici cela a un côté positif. Sécurité et surtout maîtrise total de son produit.

    1. Ah ben vas y, fais la même chose et postule chez Tesla, en demandant un salaire juste inférieur à celui que GeoHot demande et tu seras embauché direct!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité