Voici la liste 2016 des logiciels libres recommandés par l’État

logiciels libres

Travailler avec des logiciels libres demandent une bonne dose de travail en amont. Il faut s'assurer que ledit logiciel ne soit pas en fin de vie, qu'il soit compatible avec les documents et le matériel existants, qu'il soit suffisamment stable, etc. L'État vient ainsi de publier une liste officielle de logiciels libres recommandés pour ses administrations.

Le socle interministériel des logiciels libres (SILL) est un document qui référence tout un tas de logiciels libres, dans des catégories diverses, pouvant être utilisés « sans crainte » par les administrations – et par nous, simples particuliers, si l’envie nous en prenait -.

Validé le 11 Décembre dernier et tout juste publié, ce sont au total plus d’une centaine de logiciels qui sont proposés, avec leur statut et leur type de licence notamment : de LibreOffice à The Gimp en passant par Thunderbird, pour les plus connus. D’autres, bien plus spécialisés, sont aussi présents : OCS, FreePlane, LibreCAD, GLPI.

Pour la petite histoire, le SILL est publié depuis Mai 2013, grâce à Jean-Marc Ayrault, alors Premier Ministre, qui voulait implanter durablement le logiciel libre dans l’administration française.

Tags :Via :Generation NT
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. @ did35800 :
    En fait ils ont mis libre office pour équilibrer puisqu ‘ils conseillent plus loin aussi apache .Or openoffice fait partie d’apache fondation .
    C’est juste pour pas faire de jaloux .
    N’empêche je suis sur le c*l , ils sont moderne au SILL , pour du ministériel c’est incroyable de voir qu’ils sont à la page , dans l’ère du temps .Impressionnant !

    1. Informaticien dans l’administration, on n’install QUE des logiciels libres chez nous, Zéro licence à part le système d’exploitation (W7).
      C’est pas parce qu’on boss dans l’administration qu’on est ringard :)

      1. C’est surtout que je pensais que dans l’administration le temps était resté figé à windows xp grand maximum comme pour la sncf ou la chine . ;p
        Et que linux était utilisé parce que l’administration était dans la déch .
        Que le pingouin avait été abandonné parce que ses fonctionnaires n’y comprenaient rien et que par conséquence ça revenait plus cher que d’utiliser du microsoft .
        Autant de dynamisme de la part d’administrateur réseau dans ce secteur mérite le respect .
        Je souhaite une confirmation quand même , vous jurez sur l’honneur PARMESOINS que ce n’est pas un rapport que vous avez demandé à un branquignole d’anonymous qui s’est fait chopper et qui croupit en cellule en échange d’une remise de peine juste pour impressionner les méchants hors la loi ?

  2. Recommander des logiciels libre c’est bien, les déployer et les utiliser, c’est mieux, mais le top, venant du gouvernement, ça aurais été de ne pas signer de collaboration avec Microsoft (coup de pub..)

    VG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité