L’Europe veut une base permanente sur la Lune en 2030

lune base esa

L'exploration spatiale entre dans une nouvelle ère. Nous sommes à une époque charnière : après avoir visité la Lune, maintenu des Stations spatiales pendant plusieurs années et envoyé des sondes sur chacune des planètes du système solaire, nous construisons de nouveaux modules habitables pour envoyer des hommes vers Mars et au-delà. Pour y arriver, nous pouvons nous servir de la Lune comme d'un tremplin vers le cosmos. Et c'est exactement ce que compte faire l'Agence Spatiale Européenne (ESA).

L’ESA vient de confirmer sa volonté d’établir une base permanente sur la Lune d’ici 2030 à l’issu d’une conférence de 2 jours intitulée Moon 2020-2030 – A New Era of Coordinated Human and Robotic Exploration. Cette conférence a réuni 200 scientifiques et experts du monde entier pour discuter des projets, des missions et des technologies de la prochaine décennie.

L’ESA a réuni un consortium pour coordonner les actions à mener. En plus de sociétés privées, cette base lunaire serait construite avec l’aide des Etats-Unis, du Japon, du Canada, de la Russie et de l’Inde. Pour l’instant, la Chine a son propre programme spatiale et la coopération ne semble pas être d’actualité.

base lunaire esa

La structure lunaire en illustration de cet article a été imaginé par Foster + Partners qui fait partie du consortium réuni par l’ESA. Pour construire la base, il suffirait d’envoyer une structure cylindrique sur la Lune. Une fois le cylindre en place, celui-ci servirait à gonfler un dôme qui deviendrait alors le structure centrale de la base. (voir vidéo)

On se servirait alors de la poussière lunaire pour construire une coque protectrice autour du dôme. Cette coque servirait principalement à protéger les astronautes des radiations solaires. Ce même consortium avait démontré en 2013 qu’il était possible d’utiliser de la régolithe lunaire (la roche que l’on trouve sur la Lune) pour imprimer une structure en 3D. En utilisant un simulacre de roche lunaire (de la roche basaltique), ils ont construit une pierre d’1,5 tonnes.

interieur base lunaire

Cette base lunaire sera construite à proximité du pôle Sud de la Lune où il y a un ensoleillement quasi-permanent. D’ailleurs, une mission prévue en 2020 par Roscosmos (l’agence spatiale russe) et l’ESA a pour objectif principal de poser un atterrisseur chargé de détecter des sites possibles. Le retour de l’homme sur la Lune devient de plus en plus concret.

Tags :Sources :ESA
Dernières Questions sur UberGizmo Help
  1. lol 2020 la mission de reconnaissance soit dans 4ans … déjà on oublis ^^ alors 2030 une base lunaire ^^ mouarf :) les mecs sont quand même vachement optimistes ou bien mythomanes ^^ 2050/75 me semble bcp plus réaliste … et encore

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
    1. lol 2020 la mission de reconnaissance soit dans 4ans … déjà on oublis ^^ alors 2030 une base lunaire ^^ mouarf :) les mecs sont quand même vachement optimistes ou bien mythomanes ^^ 2050/75 me semble bcp plus réaliste … et encore

  2. Quel tour de force serait-ce d’envoyer un jour un homme (ou une femme) sur la lune.

    Ce commentaire a reçu trop de votes négatifs. Cliquez ici pour voir le message.
  3. Il faut savoir alunir X fois au même endroit. Je pense que X sera voisin de 5 pour cette mission.
    Parce tout ce qu’il faut pour fabriquer un tel igloo ne tiendra surement pas dans une seule coiffe de fusée.
    Et pas de parachute : il faut un alunisseur motorisé.
    L’autre idée, valable pour le matériel « initial » serait de mettre tout en orbite lunaire : faire X rendez-vous et arrimages là … pour ensuite de faire atterrir le tout en une seule manoeuvre ultime (du coup assez risquée par contre).
    Mais bon, même si on fait comme ça pour le matériel initial, ça ne changera rien au fait qu’il faudra savoir alunir à un endroit précis sur la Lune (à 100m près) pour envoyer le matériel complémentaire ou les habitants.

  4. La NASA fait régulièrement aussi ce genre de déclaration, mais c’est toujours du vent.
    Qu’ils envoient déjà des sondes sur la Lune et des robots que nous en sachions plus.
    Qu’ils nous dévoilent les images en hautes résolution et détaillés de la surface.
    Vous ne trouvez pas bizarre que tout cela n’est pas encore été fait ?

    Il y a des choses sur la Lune que les autorités ne veulent pas que nous sachions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité